RMC Sport

Le Dakar endeuillé d’entrée

-

- - -

Le motard argentin Jorge Martinez Boero est décédé des suites d’une chute au 55e km de la première étape du rallye, en Argentine. Rapidement pris en charge par le personnel médical, il n’a pas survécu à ses blessures. 2012 commence de la plus triste des manières sur les routes sud-américaines.

Le Dakar est une nouvelle fois endeuillé. Le motard argentin Jorge Martinez Boero (n°175) est décédé ce dimanche lors de la première étape suite à une lourde chute. Le pilote de 38 ans est tombé au 55e des 57km de la spéciale du jour, à 10h19 (14h19 en France). Selon les premières conclusions, cette chute a provoqué un arrêt cardiaque. Les secours sont arrivés sur place au bout de cinq minutes, mais n'ont pu réanimer ce père d’une fille de deux ans. Il est décédé lors de son transfert à l’hôpital.

Jorge Boero disputait à 38 ans son deuxième Dakar. L'année dernière, il avait dû abandonner après six étapes. Le pilote gardait d’ailleurs un souvenir très fort de son arrivée à Iquique (Chili). Il ne lui manquait alors qu’un kilomètre pour rallier la ligne d’arrivée. Martinez Boero avait été victime d’un accident et était tombé dans un trou. Il était resté huit heures à attendre les « carabineros » (gendarmes chiliens) et ce n’est que trois jours plus tard qu’il avait récupéré sa moto par hélico. Signe du destin, en 2009, le motard Pascal Terry avait trouvé la mort sur une étape au départ de Santa Rosa. Là-même où arrivait l’étape du jour.

Fils d’un charismatique vainqueur du championnat argentin de voiture tourisme, qui lui avait légué son nom, il revenait avec l’envie de profiter de la course et de poursuivre sa carrière en rallye. « Mon premier Dakar m’a enchanté, déclarait-il avant le départ de la course. La course ne m’a pas fait souffrir et je veux continuer à prendre du plaisir. La seule chose à laquelle je pense, c’est atteindre l’arrivée chaque jour et pouvoir finir la course. » Le matin du départ, il écrivait même sur son compte Twitter : « Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort. » Des propos qui résonnent bien tristement désormais.

Le titre de l'encadré ici

Plus de 60 morts|||

Depuis 1979 et la création de la course, il s’agit du 21e concurrent à trouver la mort sur le Dakar.  Le premier de cette longue liste est le motard Patrick Dodin, victime d’une chute sur la première édition, alors qu’il tente de fixer son casque. Depuis que la course a posé ses valises en Amérique du sud, Jorge Martinez Boero est le deuxième à trouver la mort après Pascal Terry (2009). Parmi les décès les plus marquants, en 2005, celui de Fabrizio Meoni, double vainqueur de l’épreuve en 2001 et 2002. Au total, ce sont 64 personnes (journalistes, gendarmes, membres d’assistance ou encore 21 spectateurs) qui sont décédées autour de la course. En 1986, la chute d’un hélicoptère provoque la mort de cinq personnes dont le chanteur Daniel Balavoine et le créateur de la course, Thierry Sabine. 1988 reste l’année la plus meurtrière avec huit décès.