RMC Sport

Loeb en mode tourisme

Sébastien Loeb

Sébastien Loeb - -

S’il n’a disputé que quatre rallyes WRC en 2013, Sébastien Loeb n’a pas chômé. Entre la préparation de son nouveau challenge en WTCC et diverses expériences sur route et en circuit, l’Alsacien a vécu une année pied au plancher.

Les grandes histoires n’ont pas toujours les fins qu’elles méritent. Après quasiment dix ans d’un règne sans partage sur le monde des rallyes, le dernier coup de volant de Sébastien Loeb en WRC l’a envoyé dans le fossé, le 6 octobre dernier. Ironie du sort, c’est au bord d’une route de son Alsace natale que le nonuple champion du monde (2004-2012) a mis un terme à l’un des plus belles success-stories du sport français. « J’étais en mesure de me battre pour la victoire, j’ai attaqué et je suis sorti. C’est comme ça. J’étais forcément un peu déçu pour les gens qui m’attendaient et l’équipe qui misait sur moi, explique-t-il dans un entretien qui sera diffusé ce mercredi sur RMC. Mais voilà, c’est la fin de quelque chose et la page est tournée désormais. Maintenant, je me consacre à l’avenir. »

Si sa saison intermittente en WRC (quatre courses) lui a permis de porter son record de victoires à 78, grâce à deux succès, au Monte-Carlo et en Argentine, Sébastien Loeb avait déjà l’esprit ailleurs cette année. « La motivation n’était plus forcément la même, reconnaît-il. Ma priorité était passée au circuit. » Et à ce championnat du monde de tourisme (WTCC) que le pilote de bientôt 40 ans disputera en 2014, toujours sous les couleurs de Citroën.

« Une année riche en expériences »

Une reconversion sur circuit qu’il a préparée en disputant plusieurs épreuves du genre. Mais aussi d’autres courses. « J’ai profité de cette année de transition pour découvrir de nouvelles choses, dont Pikes Peak (une course de côte dans le Colorado dont il a explosé le record, ndlr), mais aussi de la Porsche Cup, de la Supercup, du GT, du rallycross et quelques rallyes avec ma femme pour m’amuser. Vu que je ne faisais pas concrètement une saison à plein temps, j’ai accepté un peu tout ce qu’on me proposait et je me suis retrouvé avec un programme bien chargé mais riche en expériences. » Même loin du rallye, Sébastien Loeb n’est pas encore prêt à lever le pied.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de Sébastien Loeb dans l'Intégrale Sport - les Tops sports de l'année ce mardi sur RMC à partir de 16h et sur rmcsport.fr

A lire aussi :

>> Loeb finit sur le toit

>> Pikes Peak : Sébastien Loeb au sommet

>> WTCC : Muller rejoint Loeb chez Citroën

S.C. avec A.A.