RMC Sport

Loeb : « J’espère être aux avant-postes »

Sébastien Loeb

Sébastien Loeb - -

Le Championnat du monde de voitures de tourisme (WTCC) débute ce dimanche à Marrakech. Sébastien Loeb, nouveau dans la discipline, ne s’est pas donné d’objectif mais espère jouer les premiers rôles. Comme d’habitude.

En vous lançant dans le WTCC, vous faites figure de petit nouveau...

Un petit peu, oui. C’est vrai que c’est un nouveau challenge. C’est vrai que je suis nouveau dans le milieu, j’ai beaucoup de choses à apprendre. C’est une autre façon de piloter donc je redécouvre un petit peu une discipline du sport auto tout en gardant un style de vie et un esprit général proches de ce que je faisais avant. Donc oui, ça me va bien et c’est vrai que c’est un beau challenge.

Dans quel état êtes-vous ?

Je suis impatient de débuter la saison. Je ne sais pas ce que je peux attendre, ce que je peux espérer. J’espère en tout cas être plutôt aux avant-postes que derrière mais en même temps, parfois, il va falloir accepter de ne pas forcément être devant, en tout cas pas au début. J’espère progresser et me rapprocher de la tête.

Quelles sont les différences entre le WTCC et le WRC ?

En rallye, on roule beaucoup à l’improvisation. On fait deux passages à basse vitesse et ensuite, on attaque. L’improvisation a donc une grande part à jouer. En circuit, c’est différent, il faut tout optimiser. On passe 50 fois au même endroit donc à un moment donné, il faut être à la limite, il faut vraiment être sur le fil et donc faire abstraction de cette improvisation de pilotage naturel que j’ai. Ça m’oblige à travailler différemment. Ensuite, il y a la course en peloton où il y aura beaucoup de choses à apprendre parce que je n’ai pas vraiment beaucoup d’expérience dans le domaine. C’est nouveau, mais vu que c’est nouveau, ça me plait et puis c’est un beau challenge.

Un dernier mot sur le Dakar : le retour de Peugeot vous donne-t-il envie de participer à cette course ?

Ça ne change pas mon envie. C’est vrai que le Dakar, c’est un des évènements que j’ai souvent dit que je ferai un jour parce que le côté aventure me plaît. J’ai été le voir en spectateur cette année, c’est vrai que les paysages sont magnifiques. En tout cas, je suis content pour Peugeot et les pilotes qui ont été annoncés, notamment pour Cyril (Despres) qui part dans une belle reconversion. C’est super de voir des grandes marques venir dans le sport auto comme ça.

Le titre de l'encadré ici

|||

Muller, un adversaire de taille

Le grand favori cette saison en WTCC est chez Citröen, est alsacien mais ne s’appelle pas Sébastien Loeb. Non, il s’agit d’Yvan Muller. Tenant du titre, quadruple champion du monde (2008,2010, 2011 et 2013) et vainqueur de 37 courses, le Français est incontestablement le taulier de la discipline mais devra partager la lumière avec Sébastien Loeb, nouvel arrivant en WTCC et devenu son coéquipier. De là à se faire voler la vedette…

Propos receuillis par Camille Gelpi