RMC Sport

Peterhansel et Despres, les rois du Dakar

Cyril Despres et Stéphane Peterhansel

Cyril Despres et Stéphane Peterhansel - -

Stéphane Peterhansel et Cyril Despres ont respectivement remporté ce samedi leurs 11e et 5e Dakar. Les deux pilotes ont survolé leur catégorie et s’affirment un peu plus comme les patrons du rallye-raid sud-américain.

Il n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour mettre la main sur ce Dakar 2013. En tête depuis la 2e étape, Stéphane Peterhansel a rapidement construit sa victoire. D’abord en tenant à distance Nasser Al-Attiyah, contraint à l’abandon en fin de première semaine, puis en écrasant la concurrence menée par Giniel De Villiers, finalement dauphin de l’épreuve à une cinquantaine de minutes de « Peter ». Stéphane Peterhansel, c’est donc 11 victoires dans le Dakar. Six succès en moto et cinq en auto, faisant de lui le recordman de succès dans les deux catégories.

« On vit une période où les champions enchaînent les séries : Vettel, Loeb… Je ne mets peut-être pas Peterhansel au niveau de Loeb, mais ce qu’il fait est énorme, détaille Luc Alphand, vainqueur en 2006. Sans oublier qu’il a changé de discipline. Stéphane est très discret et ça lui va bien. Sa passion, comme Cyril (Despres) ou Loeb, c’est de conduire. Ils ne font pas ça pour passer à la télé. » De quoi faire de lui, le plus grand de tous les temps ? « En vitesse pure, Carlos Sainz a peut-être amené plus de performance, mais Stéphane est le plus complet, estime l’ancien skieur. Sur un Dakar, il n’y a que le palmarès qui parle. »

Despres sur les traces de Peterhansel

Vainqueur de deux étapes au volant de sa Mini, Peterhansel partage ce succès avec son copilote Jean-Paul Cottret, mais également avec son patron d’équipe, avec laquelle il lui reste une année de contrat, Sven Quandt. « Il est très intelligent, très relax, analyse le boss allemand. C’est quelqu’un de normal, pas une grosse star. Il sait ce qu’il a à faire pour avoir de bons résultats. On n’a pas besoin de lui dire quoi que ce soit. On parle, mais c’est tellement facile de bosser avec lui et d’être son chef. »

Et il y en a un qui semble marcher sur les traces de son illustre prédécesseur, c’est l’autre vainqueur du jour, Cyril Despres. Avec ce cinquième succès en moto, le pilote KTM rejoint au palmarès Cyril Neveu et ne possède plus qu’une seule longueur de retard sur Peterhansel. « Ce sont des pilotes d’exception. Plus que des pilotes, ce sont des navigateurs, explique David Castera, le directeur sportif du Dakar. Cyril a le potentiel pour arriver à la hauteur de Stéphane. Il a une science de la course et arrive à se concentrer sur les étapes importantes. Il ne gagne pas toutes les étapes, mais le but est de gagner le Dakar. Certains trouvent ça fade, mais il est au rendez-vous. »