RMC Sport

Rallye d'Italie: les ennuis se poursuivent pour Ogier, victime d'une grosse casse

Sébastien Ogier (Citroën) a cassé sa suspension lors de la 5e spéciale du Rallye d'Italie, ce vendredi en Sardaigne. Deux semaines après ses déboires au Portugal, les galères se poursuivent pour le champion du monde français.

Vendredi noir pour Sébastien Ogier (Citroën). Engagé dans le Rallye de Sardaigne (Italie), dont il avait remporté la super spéciale jeudi, le Français a cassé la suspension avant gauche de sa Citroën C3 en heurtant une pierre au début de la cinquième spéciale. A cette heure, son équipe n'a pas précisé les éventuelles conséquences de cet incident mais tout laisse à croire qu’il ne repartira sur l’épreuve italienne ce vendredi.

L’ombre de Loeb plane sur Ogier

Pénalisé par sa position d'ouvreur, Ogier n'évoluait alors qu'en 9e position au classement provisoire de l'épreuve, à 25 secondes du Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) qui menait devant son compatriote Teemu Suninen (M-Sport Ford) et l'Estonien Ott Tänak (Toyota).

Cette nouvelle s’ajoute à la mauvaise passe déjà traversée par le pilote tricolore. Les ennuis avaient commencé quinze jours plus tôt, au Portugal, lors de la septième manche du championnat du monde remportée par Tanak. Très critique à l’égard "du manque de fair-play" de Sébastien Loeb, Ogier avait estimé avoir été retardé par son compatriote de chez Hyundai afin de favoriser son coéquipier belge Thierry Neuville. Sébastien Loeb avait assumé son attitude dans un entretien accordé plus tard à RMC Sport.

Au final, Ogier n’avait fini que troisième et n’a désormais plus remporté d’épreuve depuis le Mexique le 10 mars dernier. Avec seulement deux épreuves (sur sept) à son palmarès cette saison, Ogier est maintenant talonné par Ott Tanak au classement des pilotes. L’Alsacien Sébastien Loeb n'est pas engagé en Sardaigne.

PL avec AFP