RMC Sport

Rallye d’Italie : Ogier s’envole à nouveau

Sébastien Ogier a remporté le rallye d'Italie

Sébastien Ogier a remporté le rallye d'Italie - -

En survolant le rallye d’Italie, sa quatrième victoire de la saison en sept épreuves, Sébastien Ogier (Volkswagen) porte à 64 points son avance au championnat du monde. Avant la deuxième partie de la saison, le Français est sur une autre planète.

Un véritable solo. Sur les routes de Sardaigne, vendredi et samedi, comme au classement du championnat du monde. Vainqueur ce samedi du Rallye d'Italie, après avoir largement dominé les débats pendant 48 heures, Sébastien Ogier (Volkswagen) reprend son envol après sa deuxième place en Argentine, derrière le pré-retraité Sébastien Loeb (Citroën), et ses ennuis en Grèce (10e). Le Français compte désormais 64 points d’avance sur son coéquipier Jari-Matti Latvala, troisième en Sardaigne à 1’48. Le Belge Thierry Neuville (Ford) a terminé deuxième à 1’16.

« C’est vraiment fantastique d’être de retour sur la première marche du podium, confie Sébastien Ogier, auteur de sept meilleurs temps en 16 spéciales et vainqueur pour la quatrième fois en sept rallyes. Ça commençait à me manquer après les deux derniers rallyes. Je suis tout simplement ravi. L’équipe a fait un boulot fantastique et la voiture a roulé comme dans un rêve ce week-end. On a maintenant une avance très confortable au classement des pilotes. »

Ogier : « Il faisait parfois 45°C dans la voiture »

A six épreuves de la fin de la saison (Finlande, Allemagne, Australie, France, Espagne, Grande-Bretagne), le titre mondial semble promis à Sébastien Ogier. Même si rien ne sera simple, comme ces deux derniers jours en Sardaigne. « Ce rallye a été très exigeant physiquement, à cause des hautes températures, explique le Français. Il faisait parfois 45°C dans la voiture. On va à la limite et on perd facilement trois à quatre litres d’eau. Donc je remercie les membres de l’équipe qui nous ont surveillés, qui ont fait un super boulot en prenant soin de nous. » Du sang froid dans les veines, en toutes circonstances. La clé du succès.

A lire aussi :

- Ogier bientôt dans une Formule 1 ?

- Rallye d'Italie : Ogier puissance 4

- Ogier : « Ça commençait à me manquer…»