RMC Sport

Une chenille humaine de 300km au sommet des Andes

Peter Peterhansel

Peter Peterhansel - -

Privés de spéciale en raison de la météo, les pilotes du Dakar ont franchi la frontière entre l’Argentine et le Chili en convoi. Une expérience unique à 4700m d’altitude.

Les organisateurs du Dakar ont été obligés d’annuler la sixième étape en raison de fortes chutes de neige dans la Cordillière des Andes entre l’Argentine et le Chili. Impossible de courir l’étape entre Fiambala et Copiapo, au risque de mettre en péril les équipages. Plutôt que de forcer la nature, les organisateurs ont décidé de convoyer la marée humaine que constitue la grande famille du rallye-raid (pilotes, assistances, logistique). Les premiers sont partis à 6h, les derniers étaient attendus vers minuit. Une chenille humaine longue de 300 kilomètres, doublée de 750 véhicules, avec deux avions de reconnaissance en survol, a franchi le col de San Francisco à 4700 mètres. C’est là-haut que la neige a contrarié les organisateurs et l’été austral. Il faisait entre 0° et 5°C. Les pilotes sont vite revenus à la réalité du Dakar en descendant de la Cordillère vers le Chili. Au bivouac de Copiapo, au milieu d’immenses dunes de sable, il faisait environ 30°C ce vendredi.