RMC Sport

"Bienvenue aux rats portelois": banderole insultante à Gravelines, commission de discipline saisie

Betclic Elite (illustration)

Betclic Elite (illustration) - ICON SPORT

Le malaise provoqué par la banderole sortie le week-end dernier lors du match de Betclic Elite entre Gravelines et Le Portel, a poussé la Ligue nationale de basket à réagir. Cette dernière a annoncé avoir saisi sa commission juridique et disciplinaire pour infliger d'éventuelles sanctions.

La Ligue nationale de basket (LNB) a saisi sa commission juridique et disciplinaire à la suite du déploiement vendredi d'une banderole insultante lors du match de Betclic Elite entre Gravelines et Le Portel, a annoncé ce mardi la LNB. Le derby de la Côte d'Opale entre le club nordiste de Gravelines et celui du Portel, situé dans le Pas-de-Calais, a été troublé par une banderole injurieuse très inhabituelle dans le basket.

La LNB prête à sanctionner

Un message souhaitant la "bienvenue aux rats portelois" a été exhibé dans les travées de la salle Sportica, à Gravelines. Une action susceptible "d'éventuelles sanctions", a fait savoir la Ligue nationale de basket dans le communiqué annonçant la saisie de sa commission de discipline.

"La LNB réaffirme sa volonté de voir ses rencontres se dérouler dans le climat de fair-play et de convivialité qui a toujours régné dans ses arenas, et ne manquera pas de sanctionner tout manquement à cet esprit si les faits devaient le justifier", indique la Ligue.

"Un groupe de supporters qui n'a rien à faire dans une salle de basket"

"Un groupe de supporters qui n'a rien à faire dans une salle de basket est à l'origine de cette banderole", avait réagi dimanche le président du club du Portel Yann Rivoal. "Nous suivrons avec attention les décisions qui seront prises non seulement par le BCM (Gravelines), avait-il averti, mais aussi par la Ligue nationale de basket car ce genre de comportement ne doit pas exister dans notre sport."

"Amis Portelois, cette banderole était déplacée et n'avait rien à faire dans nos travées, avait regretté le jour-même le directeur exécutif de Gravelines Hervé Beddeleem. Au nom du BCM, toutes nos excuses à celles et ceux qu'elle a blessés."

DM avec AFP