RMC Sport

Les Bleues repartent bronzées

L'équipe de France

L'équipe de France - -

L’équipe de France a pris la troisième place du championnat d’Europe, ce dimanche, après sa victoire face à la République tchèque (63-56). Les tenantes du titre terminent sur une bonne note après avoir été éliminées en demi-finales par la Turquie.

Dans les vestiaires, elles chantent et dansent. Même Emmeline N’Dongue, que ses béquilles ne gênent plus, suit le rythme. Après la déception, l’heure est à la fête chez les Bleues. Car l’honneur est sauf. Deux ans après son titre de championne d’Europe, l’équipe de France remonte sur le podium. Si elles n’ont pas gravi la plus haute marche - la faute à une demi-finale mal négociée face à la Turquie vendredi - les filles de Pierre Vincent ont tout de même affiché de larges et jolis sourires après leur victoire face à la République tchèque (63-56), ce dimanche.

Deux jours après la claque reçue face aux Turques, les Françaises ont su se remobiliser. « Finir sur une victoire, c’est magnifique, s’est exclamée Isabelle Yacoubou (9 points). C’est ça l’Euro, un jour, tu es aux portes de l’enfer et le lendemain tu es aux portes du paradis. C’est excellent. On va faire la fête ! »

L’Euro à domicile en 2013

Rapidement menées par les Tchèques, vice-championnes du monde en titre, Céline Dumerc et ses coéquipières ont retrouvé cette pugnacité qui leur a tant fait défaut en demi-finale. Au final, les Bleues se sont assurées une médaille de bronze sans trembler dans le sillage d’une excellente Sandrine Gruda (26 points, 6 rebonds, 4 passes). « Les filles sont heureuses et nous aussi, a confié le sélectionneur. On est surtout fatigués parce que c’est long et éprouvant mais quand ça se finit comme ça c’est toujours mieux. »

Avec ce nouveau métal autour du cou la France décroche sa sixième breloque sur la scène européenne après les deux titres de 2001 et 2009, et les trois médailles d'argent de 1970, 1993 et 1999. Le bronze atténue la déception des Bleues de ne pas avoir pu réussi à défendre leur titre. Mais l’objectif principal était déjà atteint avec la qualification pour le tournoi pré-olympique. Le bilan n’est donc pas si mauvais. Les Françaises pourront retenter leur chance dans deux ans lors du prochain Euro qui se déroulera… en France.