RMC Sport

Les Bleus démarrent en fanfare

Capitaine en l'absence de Tony Parker, l'ailier de Charlotte a mené les siens à un succès précieux

Capitaine en l'absence de Tony Parker, l'ailier de Charlotte a mené les siens à un succès précieux - -

L’équipe de France a entamé sa campagne de repêchages à l’Euro 2009 par une cruciale victoire après prolongation en Italie (80-77), mercredi à Cagliari.

Malgré l’absence de leur leader Tony Parker, contraint d’aller faire constater son entorse de la cheville à San Antonio, les Bleus ont démarré leur campagne de repêchages pour l’Euro 2009 par un succès précieux en Italie. Au bout d’un match au suspense quasi intenable, l’équipe de France a dû puiser au plus profond d’elle-même pour l’emporté à l’issue d’une prolongation (80-77). Certes, le championnat d’Europe en Pologne est encore loin, mais les hommes de Vincent Collet, qui ambitionnaient avant tout de ne pas exploser dans la minuscule salle de Cagliari, font une très belle opération dans l’optique de la qualification.

Menés 73-69 dans la période de temps supplémentaire, ils ont réussi un 7-0 décisif dans le sillage d’un remarquable Nicolas Batum, qui n’a pas hésité à prendre ses responsabilités du haut de ses 20 ans. Auteur de 20 points (meilleur marqueur français ex aequo avec Florent Pietrus), le joueur de Portland a même su évacuer de sa tête cette balle de match ratée à une seconde du buzzer dans le temps règlementaire.

Même âge et même maîtrise pour Antoine Diot, qui a eu le sang-froid nécessaire pour rentrer quatre lancers-francs cruciaux dans le money-time. Avec ce succès, les Français ont désormais leur destin en main. Une victoire samedi à Pau contre la Finlande, doublée d’une autre lors du match retour contre l’Italie, toujours dans le Béarn, leur permettrait de composter quasi définitivement leur billet pour la suite des événements. Et « TP » sera de retour dans le groupe dès jeudi.

Italie
28 paniers sur 62 (dont 3 sur 22 à trois points) - 18 lancers francs sur 27 tentatives - 29 rebonds (Mancinelli, 5) - 9 passes décisives (Mancinelli, 4) - 13 balles perdues - 23 fautes personnelles
Marqueurs : Giachetti (0), Mancinelli (6), Soragna (6), Poeta (3), Mordente (0), Vitali (6), Datome (2), Gigli (13), Amoroso (0), Belinelli (26), Cusin (5), Bargnani (10)

France
28 paniers sur 56 (dont 5 sur 15 à trois points) - 19 lancers francs sur 28 tentatives - 36 rebonds (Batum, 8, Pietrus, 7) - 12 passes décisives (Jeanneau et Diaw, 4) - 14 balles perdues - 26 fautes personnelles
Marqueurs : Batum (20), Jeanneau (5), F. Pietrus (20), Diaw (15) Turiaf (4), De Colo (7), Bokolo (0), Diot (4), Petro (2), Koffi (3)

La rédaction