RMC Sport

Monclar : « Batum n’a pas encore de la bouteille »

-

- - -

Pour Jacques Monclar, la défaite de l’équipe de France, mercredi, face à la Lituanie (62-76) n’est pas catastrophique. Mais les Tricolores devront montrer un autre visage demain face à la Lettonie, pour accéder aux quarts de l’Euro.

Jacques Monclar, membre de la Dream Team RMC Sport, est revenu sur le faux-pas des Bleus de TP face à la Lituanie (62-76). « Le test face à la Lituanie a été raté parce qu’on est maladroit. On a subi la superbe défense lituanienne, notamment sur Tony Parker. Ça leur a permis de nous bloquer l’accès au cercle. A partir de ce moment-là, tout devient difficile. On n’a pas l’alternance de jeu. On est attendus et on est dominé.

Le tournant du match, c’est à 35-31. On a deux-trois possessions qu’on ne saisit pas au moment où les Lituaniens n’étaient pas bien. A ce moment-là, le match est sur la bascule. Et c’est eux qui trouvent la solution à trois points. Kleiza ou Pocius mettent un ou deux paniers qui nous font très mal. Il y a une forme de double peine parce que l’écart de 14 points est important. En cas de goal average avec plusieurs équipes, on peut le payer. »

« Elever notre niveau de jeu »

« Est-ce inquiétant ? Oui et non, poursuit Monclar. Oui parce qu’on s’attendait à mieux offensivement. Mais non parce qu’il faut rendre hommage à notre adversaire. Non aussi parce qu’on a une équipe fière qui est capable de réagir. Les deux leaders de points que sont Tony Parker et Nicolas Batum n’étaient pas au rendez-vous. Malgré le bon passage au début de la 2e mi-temps d’Alexis Ajinça, on n’a jamais pu installer une régularité. C’est du haut niveau. On va devoir élever notre niveau de jeu. En gagnant un match, on passera.

Nicolas Batum ? Il y a eu deux matches pour lui. D’un côté du terrain où il était magnifique, et de l’autre où on voyait un joueur en perte de confiance, qui faisait même des mauvais choix. On l’a vu désabusé ? C’est encore un jeune joueur. Il n’aimerait pas entendre ça mais à 24 ans et demi, il n’a pas encore la bouteille pour affronter des passages où le doute vous prend. Comme c’est un garçon qui est tout sauf idiot, il gamberge vite. »

A lire aussi :

Les Bleus tombent sur un os

Toute l'actu de l'Euro 2013

Collet : « Batum va rebondir »

Jacques Monclar