RMC Sport

Coupe du monde : les Bleus en huitièmes en tremblant

Evan Fournier, ici avec Vincent Collet, a battu son record de points avec les Bleus (13)

Evan Fournier, ici avec Vincent Collet, a battu son record de points avec les Bleus (13) - AFP

L’équipe de France s’est imposée dans la difficulté face à l’Iran (81-76), ce jeudi. Malmenés en début de match, les Bleus sont restés sous la menace d’un retour en fin de rencontre avant d’assurer l’essentiel en validant leur ticket pour les huitièmes de finale où ils affronteront la Croatie samedi à Madrid.

Au lendemain de sa large défaite face à l’Espagne (88-64), l’équipe de France s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en assurant l’essentiel face à l’Iran (81-76), ce jeudi à Grenade. Mais rien n’a été facile pour les Bleus, qui ont vu se dessiner un mauvais scénario en fin de match. Les coéquipiers de Boris Diaw étaient pourtant prévenus après avoir pris la marée en début de rencontre. Car les Français sont tombés sur une équipe iranienne sans complexe et bien décidée à jouer sa chance à fond pour tenter de rejoindre les huitièmes de finale. Grâce aux excellents Samad Nikkhah Bahrami (23 points), Hamed Haddadi (22pts) et Mehdi Kamrani (17 pts), les Iraniens ont fait la course en tête dans le premier quart-temps qu’ils ont conclu avec dix points d’avance (23-13).

Il a fallu l’entrée en jeu d’Evan Fournier pour changer le cours des choses. Le nouvel arrière du Magic a pris les choses en main pour battre son record de points en Bleus (13 dont 10 dans le deuxième quart-temps) et sonner la révolte en donnant l’avantage aux Bleus juste avant la mi-temps (37-33 à la pause). Thomas Heurtel (15 points, 3 passes), Boris Diaw (12pts, 3 rebonds, 3 passes) et Joffrey Lauvergne (12 pts, 3 rbds) lui ont emboité le pas pour prendre le contrôle du match.

L’Iran revient à cinq points à deux minutes de la fin

Mais les Bleus ont dû batailler jusqu’à la fin, contraints et forcés par des Iraniens révoltés. Le public espagnol, pas vraiment supporter des Français, a beaucoup apprécié et l’a fait savoir en scandant des « Iran, Iran » alors que les hommes de Mehmed Becirovic sont revenus à cinq points (79-74) à 2’19’’ de la fin du match. Maladroits aux tirs, secoués dans la raquette, les Français ont senti le vent tourner. Avant de finalement assurer l’essentiel. Les Français affronteront la Croatie samedi à Madrid.

NC