RMC Sport

Eurocoupe : Strasbourg n’a pas tenu

Strasbourg a été courageux dans la bouillante Abdi İpekçi Arena mais n’a pu conserver l’avantage de quatre points acquis en finale aller de l’Eurocoupe contre Galatasaray. Battus 78-67 au retour, ce mercredi en Turquie, les Alsaciens ne succèderont pas à Limoges, dernier club français à avoir soulevé le trophée en 1988.

Ils y ont cru jusqu’au bout. Arrivés avec quatre points d’avance, enregistrés lors de leur victoire au Rhénus cinq jours plus tôt (66-62), les Strasbourgeois savaient que leur marge pour soulever l’Eurocoupe dans la salle de Galatasaray était très ténue. Malgré leur résistance, ils ont fini par plier dans une Abdi İpekçi Arena ou quelque 12 000 supporters stambouliotes survoltés ont poussé leurs joueurs vers une victoire de onze points (78-67). Mais les Alsaciens peuvent nourrir quelques regrets.

Si Strasbourg a très mal débuté, mené 11-2 après trois minutes de jeu, l’Américain Mardy Collins a su rassurer les siens en inscrivant sept des neuf premiers points français. Il a été le meilleur joueur de la SIG sur le parquet, avec 16 points et 4 rebonds. Louis Campbell et Bangaly Fofana ont quant à eux tenté de redresser le navire à chaque fois qu’il tanguait. Dans le deuxième quart-temps, alors que les hommes de Vincent Collet étaient menés 27-16, ils ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir à moins de dix longueurs de leur adversaire (43-35).

Pas d’Euroligue pour la SIG

Les Français ont été à l’origine d’une belle remontada jusqu’à la moitié du quart-temps final. Paul Lacombe (5 points, 2 rebonds) a permis aux siens de revenir à sept points mais pas à se rapprocher suffisamment de Galatasaray. « Je suis quand même triste, a-t-il confié. Triste d’avoir perdu. On a fait tellement d’efforts. On ne s’attendait pas à être là. On en parlait, on avait ça dans un coin de notre tête en début de saison mais sincèrement, qui l’aurait cru ? On a rivalisé avec Galatasaray, donc on n’a pas à rougir. On est déçu ce soir, certes, parce qu’on ne passe pas loin, mais si on regarde d’un peu plus loin, on a quand même fait des choses incroyables. Il faut garder la tête haute. » 

Et ils l'ont gardée face aux Stambouliotes Errick Mc Collum (16 points, 5 rebonds) et Stéphane Lasme (16 points, 10 rebonds), qui ont creusé l’écart jusqu’à obtenir gain de cause dans les dernières minutes de jeu. Ce dernier décroche le titre de MVP de cette finale et devient le premier Gabonais à remporter l’Eurocoupe.

L’équipe d’Ergin Ataman disputera donc l’Euroligue la saison prochaine aux dépends de la SIG de Vincent Collet : « La déception est immense, n'a pas caché le coach alsacien. C’est presque de la détresse dans le vestiaire. J’ai essayé d’avoir des mots réconfortants... J’ai aussi beaucoup de fierté par rapport au comportement que mon équipe a montré ce soir. » Même s’il n’a pas suffi à décrocher une C2 que le basket tricolore n’a plus remportée depuis Limoges il y a 28 ans.

la rédaction avec NJ