RMC Sport

Bourges ou les championnes de l’Europe « normale »

Céline Dumerc

Céline Dumerc - -

Etrillé par Ekaterinbourg en demi-finale de l’Euroligue, Bourges a parfaitement réagi en remportant ce dimanche le match pour la 3e place contre Kosice (65-57). Céline Dumerc et ses coéquipières savourent, avec leurs moyens plus limités que la concurrence.

« Il y avait deux finales qui se disputaient aujourd’hui et nous avons gagné la nôtre ». La déception de la demi-finale largement perdue face à Ekaterinbourg (44-73), vainqueur ce dimanche de l’Euroligue féminine pour la deuxième fois après 2003, paraît déjà un lointain souvenir pour Céline Dumerc. Etincelante face aux Slovaques de Kosice (65-57), la capitaine de Bourges était aux anges après avoir offert à ses équipières une victoire synonyme de podium.

« En venant ici, on ne savait pas si on allait gagner ne serait-ce qu’un match et au final, on fait troisièmes, poursuit la meilleure marqueuse de la rencontre avec 24 points au compteur. Il n’y pas de médaille, mais pour nous, c’est quand même énorme. Fenerbahçe et Ekaterinbourg en finale (56-82), ce sont les grands budgets, c’est la finale des stars. Nous, nous avons gagné la finale des gens normaux. On est épuisées, mais on a su trouver les ressources pour revenir alors qu’on a mal commencé le match. C’est super. »

24 points pour Dumerc, 10 rebonds pour Miyem

Rapidement menées (7-19), les Berruyères, dans le sillage de leur capitaine sur un nuage (24 points), ont en effet inversé la tendance sans jamais s’affoler. Avec une Endy Miyem intraitable en défense (10 rebonds), elles ont ainsi rapidement refait leur retard (23-23), avant de prendre les devants au retour de la mi-temps (31-29), et ne plus jamais les lâcher. Elles devront patienter pour un quatrième sacre européen, mais cette troisième place, derrière des Russes et des Turques intouchables, reste une superbe performance. Qui plus est de bon augure, avant les demi-finales du championnat de France, qu’elles disputeront le 10 avril.

A.T.