RMC Sport

Euroligue : un très mince espoir pour Strasbourg

-

- - -

Battu par le Khimki Moscou ce vendredi (69-78), Strasbourg n’a plus qu’une infime chance de rejoindre le Top 16 de l’Euroligue.

L’Elan Béarnais de 2006-2007 va vraisemblablement rester la dernière équipe française à avoir passé la première phase de l’Euroligue. Car après l’élimination de Limoges, actée depuis la semaine dernière, c’est Strasbourg qui est au bord du précipice. Les joueurs de Vincent Collet ont résisté avant de lâcher prise dans le money time ce vendredi au Rhénus contre le Khimki Moscou (69-78). Une défaite qui les place dans une situation très inconfortable, mais pas encore inespérée.

Si Alexey Shved (23 points) et Tyler Honeycutt (15 points, 19 rebonds) ont fait très mal, Rodrigue Beaubois (13 points), Kyle Weems (14 points), Vladimir Golubovic (12 points) et leurs coéquipiers ne sont pas encore mathématiquement éliminés. S’ils veulent rejoindre le Top 16, il faudra quand même un concours de circonstances, ou un miracle, avec une victoire à aller chercher sur le parquet du Real Madrid (tenant du titre) tout en comptant sur une défaite de l’Etoile rouge de Belgrade à domicile contre le Bayern Munich.

Collet : "On peut toujours rêver"

Strasbourg, le Real Madrid et l’Etoile rouge seraient alors à égalité. Et la SIG, avec deux victoires contre les Espagnols et une contre les Serbes, aurait l’avantage. "On peut toujours rêver, a reconnu le coach alsacien Vincent Collet après le match. Mais ce sont des mathématiques et je ne suis pas sûr que le basket soit des mathématiques. J’espère qu’n jouera à fond cette dernière chance. Le visage qu’on a affiché ce soir m’a vraiment fait plaisir."