RMC Sport

"Je ne pouvais pas refuser": Edwin Jackson en Chine pour 1,5 M€ sur cinq mois et demi

Edwin Jackson

Edwin Jackson - AFP

Meilleur marqueur de la saison dans le championnat espagnol, Edwin Jackson s’est engagé avec un club chinois pour 2017-2018. L’arrière français a expliqué son choix dans Basket Time ce lundi sur RMC.

Il ne se cache jamais. Ni pour prendre des shoots, ni pour expliquer ses choix. Edwin Jackson, meilleur marqueur de la saison dans le très relevé championnat d’Espagne avec l’Estudiantes (21 points en moyenne), 2e du classement du MVP, élu dans le cinq de l’année, évoluera en 2017-2018 en… Chine. L’ancien joueur de l’ASVEL ne jouera donc pas en Euroleague, où il semblait attendu vu ses performances cette saison. Pas tout de suite, du moins.

"Financièrement, c’était une offre qui ne se refusait pas, a indiqué Edwin Jackson dans Basket Time ce lundi sur RMC, laissant à sa nouvelle équipe la priorité pour se dévoiler. Je préférais prendre cette offre-là qu’un choix par défaut en Euroleague, où soit le coach, soit le general manager me voulait. Je ne pouvais pas aller vers les équipes que je voulais pour des raisons soit contractuelles, soit financières. J’ai appris à mes dépens à Malaga (en 2015-2016, ndlr) que ça pouvait être compliqué. Je ne voulais pas me retrouver dans une situation où il pouvait y avoir encore du flou."

A voir aussi >> Pro A (finale): Strasbourg survit et pousse Chalon à un énorme match 5... avec ou sans Ntilikina ?

"Une somme d’argent tellement importante sur un court laps de temps"

C’est donc plus clair avec cette très grosse offre chinoise. De quel niveau exactement ? "Pour avoir un ordre d’idée, sur cinq mois et demi, je vais toucher à peu près ce que Nando (De Colo) a gagné au CSKA l’année où il a été élu MVP (de l’Euroleague), avant de resigner", a expliqué l’arrière français. Soit environ 1,5 million d’euros pour une saison qui se terminera au plus tard "fin mars, début avril".

"C’est une somme d’argent tellement importante sur un court laps de temps. Peut-être que je jouerai dix ans là-bas, comme Stephon Marbury. Peut-être que je n’y remettrai jamais les pieds. Ça n’enlève pas mon ambition de côtoyer un jour le meilleur niveau européen ou mondial. Pour le moment, sur les sept, huit mois à venir, c’est ce qu’il fallait que je fasse."

Edwin Jackson pourra donc ensuite revenir en Europe jouer au Zorro scoreur dans une équipe en besoin pour la fin de saison. En attendant de prendre l’avion pour la Chine, il veut participer à l’Eurobasket (31 août-17 septembre) avec les Bleus. "L’une de mes priorités", a-t-il assuré. Une dernière occasion de cartonner avant de quitter le Vieux Continent… momentanément.

A voir aussi >> VIDEO. Pro A: Nzeulie raconte son incroyable "buzzer beater"

LP avec CM