RMC Sport

Asvel: Edwin Jackson très agacé par sa situation

L'Asvel reçoit Levallois ce dimanche en clôture de la 22e journée de Jeep Elite. Toujours leader du classement, le club villeurbannais doit composer avec les états d’âme d’Edwin Jackson, non retenu pour cette rencontre. L’arrière international de 30 ans est frustré par son temps de jeu en championnat et en Euroleague.

Leader de Jeep Elite avec uniquement deux défaites en 21 rencontres, l’Asvel reçoit Levallois ce dimanche (dès 16h sur RMC Sport 2).

Egalement engagé cette saison en Euroleague, le club cher au président Tony Parker dispose d’un gros effectif avec pléthore d’internationaux français comme Livio Jean-Charles, Antoine Diot ou encore Edwin Jackson. 

Et c’est justement le cas de ce dernier qui interpelle alors que son entraîneur Zvezdan Mitrovic ne semble pas lui permettre d’exprimer pleinement son potentiel offensif et préfère même parfois se passer de ses services. Le Français ne sera pas dans le groupe pour le match du jour de Jeep Elite face à Levallois.

Des choix offensifs qui posent problème

Une situation que ne comprend pas vraiment le joueur, comme désabusé et qui ne cache plus ses inquiétudes alors qu’il s’est engagé avec l’équipe rhodanienne pour quatre années. Collectivement, le Français de 30 ans a du mal avec les schémas offensifs prônés par son coach ou même certains choix comme l’absence de temps de jeu d’Antoine Diot face au Bayern (75-65).

"Nous avons la pire attaque de l’Euroleague cette saison et ce que nous proposons est loin du compte, a lâché le Français lors d’un entretien accordé au Progrès. Cela me choque que cela ne choque personne."

Jackson: " Cela ne peut pas continuer comme ça"

Outre le plan de jeu prôné par Mitrovic pour l’Asvel, Edwin Jackson a également regretté de voir son temps radicalement diminuer ces dernières semaines. Si le Tricolore affirme n’avoir aucun souci au sein du club, il commence à sérieusement s’interroger sur la suite de sa saison et de sa carrière.

"Je n’ai de problème avec personne. Je m’entends super bien avec le groupe, je suis heureux à Lyon, s’est encore défendu l’ancien joueur de Barcelone. Mais je ne suis pas revenu à l’Asvel pour y jouer cinq minutes par match. Et je ne vais pas dire que je vis une saison idyllique… Pour moi cela ne peut pas continuer comme ça."

Pas convaincu par le système de jeu prôné par Zvezdan Mitrovic et déçu de son temps de jeu, Edwin Jackson n’écarte pas non plus l’idée d’entamer des discussions avec le club villeurbannais en fin de saison. A 30 ans, l’arrière international en a encore sous la pédale et compte bien le montrer.

>> La Jeep Elite et l'Euroleague c'est à suivre sur RMC Sport

Jean-Guy Lebreton avec CM