RMC Sport

La nuit des étoiles

-

- - -

Dernier rendez-vous de Pro A avant 2011, le All Star Game remplira Bercy une nouvelle fois. Et le show s’annonce au rendez-vous.

L’an passé, contre toute attente, Steed Tchicamboud et des Français soudés comme des frères s’étaient joué d’étrangers de Pro A beaucoup trop croqueurs de ballons (89-88). Ce jeudi, dans un Palais Omnisports de Paris-Bercy plein comme un oeuf pour la huitième fois consécutive (14 702 spectateurs sont attendus), les Frenchies pourraient bien bisser lors de cette 25e édition du All Star Game (la 9e au POPB). Si le camp français sera composé d’habitués de ce rendez-vous de fin d’année, la réciproque n’est pas vraie côté étranger. Seul le meneur de Gravelines, l’Américain Ben Woodside, a déjà connu l’honneur de disputer un match des étoiles.

Le club du Nord, qui a longtemps tenu les rênes de la Pro A cette saison, est bien représenté avec trois joueurs (Bokolo, Akpomedah et Woodside donc) ainsi que son entraîneur, Christian Monschau. Même sort pour Nancy, qui aura également trois de ses hommes sur le parquet. « Ce All-Star Game représente beaucoup. C’est un beau challenge. C’est une fête du basket français à laquelle il faut participer », note le Villeurbannais Mickaël Gelabale, sélectionné grâce au vote des internautes.

Du spectacle à tous les étages

Comme chaque année, les différents concours (meneur, trois points, dunks) viendront faire grimper les décibels. Les pom-pom girls de l’Université de Georgia Tech (Atlanta) feront également monter le thermomètre, le tout en compagnie de trois mascottes de franchises NBA. Le public ne sera pas en reste puisqu’un spectateur tiré au sort tentera d’empocher 100 000 euros. Son défi : inscrire un panier depuis le milieu du terrain. Vous avez dit spectacle à tous les étages ? «Le public vient pour une fête et un show de 3 heures. On a la promesse d’un show qu’on ne voit nulle part ailleurs en France. Il y a des animations très qualitatives, du bon son, des bonnes lumières » c’est ce qui fait la recette du succès selon Pascal Biojout, l’organisateur du All Star Game. L’entrée des joueurs est gardée secrète mais les spectateurs devraient assister à une projection monumentale sur le parquet. « Ça ne devrait pas les laisser indifférents », conclut Biojout. Place au show désormais.