RMC Sport

Leaders Cup: Monaco toujours en lice pour le doublé, Pau-Orthez retrouve Villeurbanne

-

- - -

La première journée de l’édition 2017 de la Leaders Cup a rendu son verdict. En quarts de finale, Pau-Orthez a eu raison du Paris-Levallois (76-65), l’ASVEL s’est imposée devant Chalon-sur-Saône (80-62), Nanterre a battu Strasbourg (77-71) et Monaco, le tenant du titre, a fini par l’emporter devant Gravelines (90-85).

Au pays de Mickey, les Monégasques ne sont pas partis pour s’amuser. Ce sera peut-être le cas si à l’issue du week-end, les joueurs du club du Rocher conservent leur bien acquis la saison dernière. En tout cas, Monaco a conforté son statut de favori et sa bonne phase aller de championnat (17 victoires et 2 défaites) en s’imposant devant Gravelines (90-85). Un succès, porté par une entame canon (24-8 après 8 minutes de jeu) et un show de l’Ukrainien Sergii Gladyr dans le 3e quart-temps (17 points, pour un total de 22 avec un 6/8 à 3 pts), qui a permis aux joueurs princiers de se hisser en demi-finale de la Leaders Cup, compétition, on le rappelle, qui rassemble les huit meilleures équipes de la phase aller.

C’est face à Nanterre que Monaco défendra encore son titre, la JSF ayant fini par déborder Strasbourg (77-71) malgré un réveil alsacien en fin de rencontre. De quoi soulager Pascal Donnadieu, tout heureux de s’être tiré du piège tendu par la SIG. Battu en quarts de finale l’année dernière, Nanterre nourrira certainement un sentiment de revanche à l’égard des Monégasques.

A lire aussi: huit candidats, un seul trophée

Si Pau a suivi le movement et composté son billet pour les demi-finales, il le doit à sa recrue de l’été dernier, Alain Koffi, qui a fait très mal au Paris-Levallois (76-65, 14 pts pour le pivot, meilleur marqueur de sa formation). Le joueur de 33 ans ne sera pas de trop à son équipe samedi en demies face à l’ASVEL. Un classique de ProA rendu possible par la victoire sereine de Villeurbanne sur Chalon-sur-Saône (80-62).