RMC Sport

Limoges CSP: le plan de Céline Forte pour prendre le contrôle, avec Ostrowski président

Céline Forte, deux filles de Fred Forte et Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française (de gauche à droite)

Céline Forte, deux filles de Fred Forte et Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française (de gauche à droite) - AFP

Après une crise sportive (14e de Jeep Elite), le Limoges CSP traverse une grosse tempête au plus haut niveau de l’organigramme avec la volonté de Céline Forte, veuve de l’ancien joueur et président, de prendre le contrôle.

La situation actuelle du Limoges CSP

Le Limoges CSP est une SASP (société anonyme sportive professionnelle) de 3.540 parts. Céline Forte et sa famille en possèdent 522, Jean-Léonard Picot et Tonio Lopez 16. L'association sportive CSP (André Sardain), qui détient les droits sportifs, en a une. Et l'association CSP Entreprises en a une. Les 3.000 autres actions sont détenues par l'association CSP Elite, qui est elle-même détenue par Céline Forte et sa famille à hauteur de trois actions, par Jean-Léonard Picot (une), Tonio Lopez (une) et Fred Forte en avait une avant son décès le 31 décembre 2017.

Fred Forte était le président de l’association CSP Elite et avait une voix prépondérante. Compte tenu de la santé fragile d'un membre du directoire, Fred Forte a voulu faire élire Youri Verieras mais il n’a pas eu le temps, tout cela confirmé par Jean-Léonard Picot, président du Conseil de surveillance de la structure professionnelle.

Fred Forte est mort le 31 décembre 2017. Il est important de préciser que Fred et Céline Forte étaient séparés mais pas divorcés. D’après les conseillers de Céline Forte, ils se parlaient très souvent. Pendant les premiers mois après son décès, sa femme a laissé le club se gérer.

Youri Verieras a été nommé président du Directoire du club professionnel le 7 Février. A cette occasion, trois personnes ont été nommées au Directoire : Youri Verieras, Stéphane Ostrowski et Manuel Diaz.

La volonté de Céline Forte de prendre le contrôle

Avec ce début de saison compliqué (14e de Jeep Elite) et de nombreuses tensions en interne ainsi qu’avec les supporters, la veuve de Fred Forte souhaite reprendre le contrôle du club. Pas pour prendre totalement le pouvoir, mais pour changer les personnes qui en sont à la tête actuellement.

Pour réussir ce coup de force, Céline Forte, sa famille et ses conseillers contestent la validité de la cooptation de Youri Verieras dans l’association CSP Elite. Selon le "clan" Forte, il n’y a eu aucun vote et aucun PV validant l’élection de Youri Verieras dans le bureau directeur de l’association CSP Elite avant la mort de Fred Forte. Depuis, il n’y a eu aucun autre bureau directeur.

Selon l’entourage de Céline Forte, Youri Verieras n’aurait donc aucune possibilité de vote et la famille Forte serait donc majoritaire. Or, elle n’aurait jamais été contactée par Jean-Léonard Picot, ce qui est impossible du point de vue du droit des sociétés. Selon le "clan" adverse, la nomination de Youri Verieras avait été actée par Fred Forte de son vivant et ratifiée par l’association peu après.

Une assemblée générale a eu lieu ce samedi 8 décembre. Elle a été très tendue et la ratification du PV de la nomination de Youri Verieras dans le bureau de l’association n’a bien entendu par été validée.

D’après les informations de RMC Sport, Céline Forte souhaiterait intégrer d’anciennes légendes du CSP, en faisant de Stéphane Ostrowski le nouveau président et avec Richard Dacoury parmi les dirigeants. Elle regrette d’avoir été mise à l’écart de la vie du club et veut absolument changer les hommes à la tête du club.

D’après les deux camps, il y a de grandes chances que toute cette affaire se termine devant un juge, au tribunal.

Quinze jours avant de porter l’affaire devant un tribunal

A la suite des déclarations de Céline Forte dans Le Populaire du Centre, RMC Sport a pu joindre Youri Verieras, actuel président du Directoire du club professionnel. Il nous déclare qu’il n’était pas présent à l’assemblée générale de ce samedi à Limoges, mais au Mans avec l’équipe. Il est assez surpris des déclarations de Céline Forte car tout avait été fait dans les règles avant la mort de Fred Forte. Si Céline Forte parle de faux et d’usage de faux, c’est de la diffamation.

Selon Youri Verieras, elle considère qu’il n’est pas membre de l’association Limoges CSP Elite. Il ne partira pas de lui-même car il pense être dans son bon droit. Il attendra de passer devant un juge si Céline Forte veut que cette affaire aille devant les tribunaux.

Concernant les finances, il n’y a aucun trou. Les finances sont saines. Ce n’est pas Olivier Bourgain, le directeur sportif du CSP, qui les gère. Il a juste des enveloppes financières dont Youri Verieras est le garant.

Selon nos informations, le rôle de Jean-Léonard Picot est très important puisque cela serait lui qui contrôlerait et déciderait de tout pour le club actuellement. C’est contre lui que la famille Forte et ses conseillers auraient le plus de griefs.

Toujours selon nos informations, Céline Forte, la famille et ses conseillers se donnent 15 jours pour que la direction actuelle se retire du club, avant d’envisager de porter l’affaire devant un tribunal.

Cyril Mejane