RMC Sport

TP-Collet, retrouvailles au sommet

Tony Parker et Vincent Collet

Tony Parker et Vincent Collet - -

Soudés en équipe de France, Tony Parker et son sélectionneur Vincent Collet s'affrontent samedi (18h30) lors du choc entre Strasbourg et l'ASVEL, pour le compte de la 8e journée de Pro A. Le coach en salive d'avance.

« A l’image de tous mes joueurs, je suis excité, je sais que ça va être une soirée spéciale. Le match sera à guichets fermés. Jouer contre lui, ça ne m’est pas arrivé souvent, une seule fois, et il était en minimes. » Vincent Collet va affronter Tony Parker alors que Strasbourg, 7e de Pro A, et Lyon-Villeurbanne (11e), vont croiser le fer samedi dans la salle du Rhénus. De belles retrouvailles qui enchantent les deux adversaires d’un soir. « Ça va être marrant de jouer Vincent », a lâché le meneur international de l’ASVEL lundi dans le TP Show sur RMC. Mais c’est certainement le coach de la SIG qui s’est montré le plus bavard, ravi de défier un joueur qu’il juge en phase ascendante. « Depuis 15 jours, il est monté en puissance. Avant, il assurait les affaires courantes, mais le match contre Valence (87-78) en Eurocoupe a marqué un tournant. Il a très clairement emmené son équipe à la victoire. Il a remontré ça trois jours plus tard contre Chalon (86-63). »
Même si l’ASVEL, sans Parker blessé à l’épaule, a rechuté à Sofia (66-62), le joueur se montre confiant quant à l’avenir. « On n’a jamais paniqué. La défaite contre Le Havre (77-68, 6e journée) nous a déplus parce qu’on n’aime pas perdre, mais c’était le début de championnat, les équipes ont eu 2 mois de préparation, nous 2 semaines, ça va prendre du temps », a-t-il expliqué sur RMC.

On croirait entendre la star des Spurs. Un discours de leader qui plait toujours autant au patron des Bleus. « On s’appelle régulièrement, je l’ai eu encore pas plus tard qu’hier (jeudi), raconte Collet. Avec TP comme avec certains autres en équipe de France, j’ai naturellement des liens très proches. » Temps mort exigé pour la belle histoire, samedi soir devant les 6000 spectateurs du Rhénus qui ne viendront pas assister à une partie de bras dessus-bras dessous.

Le titre de l'encadré ici

Collet veut du temps de jeu pour Noah|||

Interrogé à la veille du choc entre Strasbourg et Villeurbanne, le coach de la SIG et de l’équipe de France a évoqué les rumeurs qui envoient le pivot des Bulls au Paris-Levallois le temps du lock-out. « Si le lock-out dure, pourquoi pas ? De toute façon, je pense que Joakim cherchera à jouer. Personnellement, je le souhaite parce que c’est important que tous nos joueurs jouent avant l’échéance olympique. Le fait de ne pas jouer une saison est forcément dommageable.  Maintenant, le lock-out va peut-être s’arrêter, on sent bien que les négociations continuent. »