RMC Sport

JO-Basket : après la défaite Batum assure, "on sera champion d'Europe"

Nicolas Batum fait part de sa déception après l’élimination de l’équipe de France en quart de finale face à l’Espagne (66-59) et donne rendez-vous à ses adversaires à l’Euro l’an prochain.

Nicolas, comment analysez-vous cette frustrante défaite contre l’Espagne ?

On les avait. On peut dire ce qu’on veut mais on devait les battre. On a fait un boulot extraordinaire en défense. C’est notre manque de réussite durant les cinq dernières minutes qui nous coûte le match. On ne met pas un seul tir. En défense, on a fait un match extraordinaire car tenir cette équipe-là à 60 points, c’est énorme. En attaque, on n’avait peut-être pas les jambes. On a fait des mauvais choix, c’est vrai. On a été court sur les tirs et on aurait pu faire mieux. On a beaucoup de regrets.

Pensez-vous que les Espagnols se sont vus perdre ?

S’ils disent qu’ils n’ont pas été inquiets, je pense que ce sont des faux-culs. Ils ont eu peur, c’est sûr. Ils n’étaient pas bien du tout. Le match était à nous. Si on met trois tirs de plus dans les dernières minutes, on gagne ce match. On ne marque pas mais eux non plus. Ils n’étaient pas là et n’étaient pas confiants non plus.

Regrettez-vous votre mauvais geste sur Navarro en fin de match ?

Regretter, je ne sais pas. Mais je ne voulais pas montrer une mauvaise image du basket et de moi-même. J’étais frustré et mes émotions ont pris le dessus. J’étais tellement énervé de laisser passer ce match que mon geste est parti tout seul.

Pensez-vous que l’Espagne ait fait exprès de perdre contre le Brésil pour éviter les Etats-Unis en quarts ?

Ils n’ont pas joué leur meilleur quart-temps face au Brésil. Il ne faut pas revenir dessus. Mais ils ont fait le meilleur pour eux. Tu ne peux pas faire ça aux Jeux Olympiques. Mais je ne fais pas partie du CIO. Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. Nous, on aurait pas fait ça aux JO. Vous avez vu ce qui est arrivé en badminton (huit joueuses ont été exclues pour ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner en matches de poule, ndlr) ?

Avez-vous l’envie de vous relever dès la prochaine compétition ?

Oui, l’année prochaine on sera champions d’Europe… L’année dernière en finale de l’Euro, ils (les Espagnols) nous battent. Mais là, on perd le match. Il y a une grande différence entre ces deux choses. On pouvait faire quelque chose d’énorme mais on a énormément de regrets. C’est rageant ! On voulait tellement le faire. On voulait tellement les faire tomber et les humilier en les privant de médaille. On est vraiment dépité.