RMC Sport

Attentats de Paris: les Français de la NBA sous le choc

-

- - AFP

Malgré la tristesse et l’inquiétude, plusieurs joueurs français se retrouvaient sur les parquets de NBA cette nuit, quelques heures après les attentats terroristes perpétrés en France.

Seulement quelques heures après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, plusieurs Français évoluant aux Etats-Unis arpentaient les parquets de NBA, accablés. « Je regardais le match France-Allemagne sur Internet, j'ai entendu les explosions, je ne pouvais pas croire ce qu'il se passait, a confié Nicolas Batum, ailier des Hornets, dominés chez les Bulls de Joakim Noah (102-97). Tous les membres de ma famille et mes proches vont bien, mais je suis triste, tant de morts causés par des imbéciles. C’est difficile à comprendre quand on voit le bilan. Mais nous les Français, nous sommes forts, nous allons rester forts et ils ne nous auront pas. »

Joakim Noah, qui a expliqué que son père Yannick, capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis était au Cameroun, a également fait part de sa tristesse et de son incrédulité : « Ce qui s'est passé à Paris est très triste. Tant de morts pour rien, c'est incompréhensible. J'ai appelé ma famille juste avant le match pour être sûr qu'ils allaient tous bien. »

Ajinça : « J’y ai pensé constamment »

Alexis Ajinça, pivot des Pelicans défaits à Toronto (100-81), a joué sans avoir de nouvelles des siens : « Presque toute ma famille vit à Paris. Pendant le match, j'essayais de ne pas y penser, mais j'y ai pensé constamment. » Ce qui n’a pas échappé à son coach, Alvin Gentry : « Beaucoup de choses se passaient dans sa tête, mais il a fait du bon boulot mais ce match, ce n'est pas la vie. C'est absolument tragique ce qu'il s'est passé là-bas. »

la rédaction