RMC Sport

Collins, un coming out d’Etat

Jason Collins d'Atlanta (d) face à Kevin Garnett  de Boston

Jason Collins d'Atlanta (d) face à Kevin Garnett de Boston - -

Le basketteur de 34 ans a déclaré son homosexualité ce lundi, devenant le premier athlète en activité dans un sport majeur aux Etats-Unis à faire son coming out. Un geste salué par la NBA et par la Maison Blanche.

Jason Collins, basketteur américain qui jouait à Washington cette saison, a fait son coming out ce lundi. Il est devenu le premier athlète en activité dans un sport d'équipe majeur aux Etats-Unis à révéler son homosexualité. Le pivot de 34 ans, sans club aujourd’hui, s’est exprimé dans les colonnes du magazine US Sport Illustrated. « Je suis un pivot de NBA de 34 ans. Je suis noir et je suis gay, a-t-il déclaré. Je n'avais pas l'ambition de devenir le premier athlète d'un sport majeur aux Etats-Unis à révéler mon homosexualité. Mais maintenant que c'est fait, je suis content. »

De nombreux sportifs ont apporté leur soutien à Collins, salué officiellement par les Wizards ou la franchise de baseball des Red Sox. Le joueur a également reçu l’appui de Kobe Bryant. « Fier de Jason Collins. Ne te laisse pas étouffer par l’ignorance des autres », a indiqué la star des Lakers sur Twitter. Tony Parker a lui aussi réagi, via son compte sur le réseau social. « J’espère que les gens vont respecter Jason Collins pour sa décision. Je suis juste heureux qu’il puisse se détendre et ne pas avoir peur d’être qui il est », a écrit le meneur des Spurs. Invité de Basket Time sur RMC, le Français Kevin Seraphin, ancien coéquipier de Collins à Washington, a avoué une certaine surprise. « Je respecte, mais c’est vrai que je suis choqué. J’étais avec lui tout le temps, on était tout le temps ensemble. Il ne fait rien de bizarre, il est très normal, je ne m’attendais pas à ça. »

Really hope people will RESPECT Jason Collins for his decision to come out. Just glad he can now relax and not be afraid to be who he is.
— tony Parker (@tonyparker) 29 avril 2013

Soutien de la Maison Blanche

L’affaire a pris une dimension nationale avec les encouragements de Bill Clinton, l’ancien Président des Etats-Unis, et ceux de la Maison Blanche. « Nous saluons son courage et le soutenons, et espérons que ses admirateurs et son équipe le soutiendront à l'avenir, a déclaré Jay Carney, le porte-parole de Barack Obama, qui a personnellement appelé le joueur. Nous considérons qu'il s'agit d'un nouvel exemple des progrès qui ont été effectués et de l'évolution qui se produit dans ce pays. » 

A lire aussi :

Brooklyn croit au miracle

Le foot pro plus homophobe que la moyenne

Collins : « Je ne marche pas tout seul »