RMC Sport

Dernière chance avant le lockout

-

- - -

La réunion de cinq heures de vendredi n’a pas suffi. Si les propriétaires des franchises NBA et les représentants des joueurs ont trouvé un accord sur la préservation des contrats garantis, ils sont encore (très) loin d’être sur la même longueur d’onde au niveau du partage des profits et du salary cap (masse salariale au-delà de laquelle les équipes doivent payer une taxe). Pour faire simple : les joueurs veulent maintenir leur niveau de salaires, les propriétaires espèrent le voir baisser. Une mésentente qui devrait mener tout ce joli monde à un inéluctable lockout, l’arrêt de l’activité de la NBA, en attendant la signature commune d’un nouveau CBA (la convention collective qui gère le fonctionnement de la ligue, notamment sur le plan financier).

Pour éviter de voir les propriétaires de franchises imposer ce lockout, que beaucoup prévoient long, un accord entre les deux parties doit intervenir avant le 30 juin. Une seule réunion, ce mardi 21 juin, est prévue avant la date butoir. Un rendez-vous de la dernière chance. « Tout le monde a l’intention de régler le deal avant le 30 juin, a déclaré David Stern, le patron de la NBA, dans le New York Times. Mais nous n’avons plus beaucoup de temps. L’état de nos discussions rend cette réunion très importante. » Stern l’a confirmé : si les propositions des deux parties se rapprochent mardi, d’autres réunions pourraient être organisées avant le 30. Dans le cas contraire, les amateurs de basket NBA peuvent se préparer à un lockout qui pourrait, comme en 1998-99, les priver d’une partie de la prochaine saison.