RMC Sport

La star de basket Maya Moore s’est mariée avec l’homme qu’elle a fait libérer après 23 ans de prison

-

- - Icon

La basketteuse américaine Maya Moore a interrompu sa carrière l’an passé afin d’œuvrer à la libération de Jonathan Irons, un homme condamné à tort à une longue peine de prison. Et la star de 31 ans, double championne olympique et quatre fois vainqueur de la WNBA, y est parvenue cet été. Avant de se marier avec lui dans la foulée.

ESPN a déjà récupéré les droits pour en faire un documentaire. Il faut dire que cette histoire a tout d’une série à succès. Maya Moore en est l’actrice principale. La basketteuse américaine, véritable star des parquets, a interrompu sa carrière l’an passé afin d’œuvrer à la libération de Jonathan Irons, un homme condamné à tort à cinquante ans de prison. On parle ici d’une joueuse au sommet, quatre fois vainqueur de la WNBA avec les Lynx du Minnesota, MVP de la saison 2014, double championne olympique et du monde avec la Team USA. Les observateurs la considèrent comme l’une des meilleures basketteuses de l'histoire aux Etats-Unis.

Ils se sont rencontrés il y a treize ans

Ça n’a pas empêché la jeune femme de mettre tout en pause pour Jonathan, de neuf ans son aîné. Un homme qu’elle a rencontré pour la première fois en 2007, dans le cadre d’un programme du ministère des prisons. Elle avait alors 18 ans et une notoriété toute relative. Après avoir noué des liens d’amitié, les deux jeunes sont peu à peu tombés amoureux. Au point que Maya prenne une décision assez unique dans l’histoire du sport de haut niveau. Pour mettre tout en œuvre afin de faire libérer Jonathan, incarcéré pour un vol et une agression à main armée survenus dans la banlieue de Saint-Louis. Un crime pour lequel il a écopé de cinquante ans de prison en 1997. Sauf qu’il a toujours clamé haut et fort son innocence, affirmant qu’il avait été mal identifié par un témoin de l’incident.

Après de longs mois de lutte et de recours judiciaires, Maya et son équipe d’avocats ont réussi à le prouver. Et ils ont obtenu l’annulation de son jugement en mars dernier. Il a fallu ensuite attendre juillet pour que Jonathan Irons sorte enfin de prison, après vingt-trois années passées derrière les barreaux. Maya était là pour l’accueillir, évidemment. Émue aux larmes, elle est tombée à genoux devant le Jefferson City Correctional Center, un établissement de haute sécurité, situé dans la campagne du Missouri. Avant de lier son destin à celui de Jonathan.

Un mariage en toute discrétion

"Nous nous sommes mariés", a confié Maya lors de l’émission "Good Morning America", un talk-show très populaire outre-Atlantique. Présent à ses côtés, son homme a confirmé, en donnant quelques détails: "Je voulais l'épouser mais en même temps la protéger, parce qu'être dans une relation avec un homme en prison, c'est extrêmement difficile et douloureux. Je ne voulais pas qu'elle se sente piégée, pour qu’elle puisse trouver quelqu’un d’autre à tout moment. Parce que c'est dur. Quand je suis sorti, nous étions dans la chambre d'hôtel, nous étions extrêmement fatigués, mais toujours excités. Je me suis agenouillé, j'ai levé les yeux vers elle et j'ai dit: ‘Veux-tu m'épouser?’. Elle a répondu oui."

Dans la foulée, le couple a organisé un mariage discret en raison de la pandémie de Covid-19, avec des invités masqués et le respect des distanciations sociales. Désormais, Maya et Jonathan profitent de leur temps libre pour passer de bons moments, faire du vélo ou jouer au frisbee. Ils souhaitent également mettre à profit leur incroyable histoire pour aider d’autres gens condamnés à tort aux Etats-Unis. Reste maintenant à savoir si Maya Moore reviendra bientôt sur les parquets." J'espère qu'au printemps, nous serons en mesure de franchir une nouvelle étape, souffle-t-elle. Pour le moment, j'essaie de vraiment respirer après cette longue bataille, de profiter de la vie et de me reposer".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur