RMC Sport

Le patron, c’est TP !

Tony Parker

Tony Parker - -

Epoustouflant dans le money time, Tony Parker a inscrit les 7 derniers points des Spurs lors de la victoire face à Golden State (76-74). Belle soirée également pour Batum et Noah inspirés et vainqueurs avec Portland et Chicago.

A San Antonio, les légendes Duncan et Ginobili sont toujours là. Mais le patron de la franchise texane se nomme Tony Parker. Lors de la victoire sur le fil des Spurs face à Golden State la nuit dernière (76-74), le meneur tricolore a tout simplement inscrit les 7 derniers points de son équipe, portant à 18 son total sur le match. Une performance complétée de 4 passes et 5 rebonds. Deux jours auparavant, Parker avait également porté San Antonio dans le money time avec 15 des 16 derniers points ! Cette maitrise de TP dans les dernières secondes de la partie permet aux Spurs d’enquiller un 5e succès en 6 matches et de caracoler en tête de la conférence ouest. Par ailleurs, San Antonio a porté son invincibilité à domicile à 28 matches. En 15 minutes passées sur le parquet, Boris Diaw s’est montré discret avec 8 points et une passe.

Ça rigole pour Noah et Batum

Le basket tricolore était en fête hier avec un nouvel exploit de Nanterre en Euroligue, un festival de Parker avec les Spurs et un duo Noah – Batum en verve sur les parquets US. Dans le sillage d’un Luol Deng proche du triple double (19 points, 11 rebonds et 9 passes), Noah, avec 14 points et 8 rebonds, a parfaitement assuré sous la raquette lors de la victoire des Bulls (97-73) face à des Jazz aux abois (6e défaite). A noter les 12 rebonds en 15 minutes de Rudy Gobert avec Utah. Avec Portland, Nicolas Batum a claqué une belle ligne de stats (14 points, 8 passes et 7 rebonds) lors du succès des Blazers face à Sacramento (104-91). Discret, Kevin Séraphin a tout de même apporté son écot (6 points, 3 rebonds) lors de la victoire de Washington face à Brooklyn (112-108). Malgré 5 points et un rebond, Evan Fournier n’a pu empêcher la défaite de Denver face aux Suns (114-103).

Indiana ne s'arrête pas

En s’imposant à domicile (91-84) face à Toronto, Indiana a signé son 6e succès de la saison. Seule équipe invaincue de la Ligue, les Pacers égalent ainsi le meilleur début de saison de leur histoire. Une victoire construite sur une grosse défense et un Paul George de gala auteur de 23 points, 8 rebonds, 6 passes décisives et 2 interceptions. Avec 25,3 points de moyenne, George occupe la 4e place du classement des meilleurs marqueurs de la Ligue. A noter les 4 rebonds glanés par Ian Mahinmi pour les Pacers.

Le show Durant

Top scoreur de la Ligue avec 29,6 points de moyenne depuis le début de la saison, Kevin Durant a marché sur l’eau lors de la victoire d’Oklahoma à Detroit (110-119). Bien soutenu par le surprenant pivot rookie Steven Adams (17 points, 10 rebonds dont 5 offensifs), l’ailier du Thunder a ainsi inscrit 37 points, saisit 8 rebonds et distribué 7 passes. Cette 4e victoire en 5 matches permet à Oklahoma de talonner San Antonio au sommet de la conférence ouest.

A lire aussi :

>> Parker, déjà au top

>> Nanterre a les épaules

>> Monclar : "Nanterre au niveau du Top 16"

La rédaction