RMC Sport

Les Braqueuses à fond derrière Parker !

Tony Parker

Tony Parker - -

Les Spurs de Tony Parker disputent cette nuit le match 6 de la finale NBA face à Miami (en live sur rmcsport.fr dès 3h). La star du basket tricolore pourra notamment compter sur le soutien inconditionnel des joueuses de l’équipe de France qui, malgré l’Euro, le suivent de très près.

D’un côté Trélazé, Maine-et-Loire, France. De l’autre San Antonio, Texas, Etats-Unis. Plus de 8000 km les séparent, et a priori pas grand-chose en commun entre ces deux villes. Si ce n’est en cette troisième semaine du mois de juin 2013, où le basket français vibre dans les deux communes, entre les trois frenchies des Spurs (Parker, Diaw et De Colo), et les douze Braqueuses qui enflamment l’Euro depuis trois matches. D’ailleurs, si les Françaises sont concentrées sur leur objectif, à savoir le titre continental, elles ne cachent pas ne pas manquer une miette des exploits de la bande à « T.P. », qui joue cette nuit face à Miami pour s’offrir un nouveau sacre en NBA.

« Je ne peux pas voir les matches, parce qu’ils sont retransmis trop tard avec le décalage horaire, mais on suit quand même, affirme Céline Dumerc, capitaine des Bleues. J’aimerais vraiment que, encore une fois, Tony remporte ce trophée avec Boris (Diaw, ndlr) et Nando (De Colo). Ce serait vraiment magique. Un trio français qui remporte le titre NBA, ce serait grandiose ». « Suivre le match ? Oh, non !, s’esclaffe aussi Emilie Gomis. Il faut qu’on se repose, mais on suit ça de très près ». Ne le dites pas à leur coach, mais certaines ne sont pas aussi sages… « Je ne vais pas faire nuit blanche, mais je vais regarder le match, ça c’est sûr, avoue Edwige Lawson-Wade. J’ai regardé tous les matches de la finale. J’espère que celui-là sera le dernier et que Tony remportera sa quatrième bague. »

Vincent : « Parker est phénoménal »

Nul doute que Pierre Vincent, le sélectionneur tricolore, pourra lui accorder la permission de 3h du matin, lui qui voue une vraie admiration à Parker : « C’est marrant, parce que je trouve qu’il n’y a pas un engouement à la hauteur de ce qu’il mériterait, souligne l’ancien coach de TP en équipe de France juniors. C’est exceptionnel ce qu’il réalise, et je pense que l’on ne se rend pas compte à quel point ça l’est. C’est juste phénoménal ! Je ne sais pas si dans le sport collectif français, il y a en a d’autres qui ont fait aussi bien. La force qu’il a, cette capacité à être brillantissime quand c’est important. Ça a l’air d’être si facile avec lui, c’est incroyable ».

Vous l’aurez compris, après avoir elles-mêmes enflammé le public français, les joueuses revêtent à leur tour leurs habits de supportrices et s’enflamment pour les Spurs. Si le Heat n’est pas l’équipe la plus aimée des Etats-Unis, ce n’est certainement pas du côté de l’équipe de France qu’il trouvera des supporters. Et Tony Parker n’y est pas étranger. « C’est un des meilleurs joueurs sur le terrain, mais aussi sur le plan médiatique, prolonge Alain Béral, président de la LFB. Il est toujours prêt à aider le basket français à ce niveau-là. Il est précieux pour nous. C’est un très très grand champion et c’est une chance de l’avoir ». Les dirigeants de San Antonio ne diront pas le contraire…

A lire aussi :

- Finales NBA : San Antonio est magique !

- Des Braqueuses de haute volée

- Euro : les Bleues peuvent voir loin

A.T. avec R.M.