RMC Sport

NBA - Chicago Bulls : Noah sur le départ ?

Joakim Noah (Chicago Bulls)

Joakim Noah (Chicago Bulls) - AFP

Selon la presse américaine, Joakim Noah devrait quitter les Chicago Bulls. Le Français avait rejoint la franchise de l’Illinois, qui l’avait drafté, en 2007. Il arrive à la fin de son contrat. Mais son agent n'a pas confirmé l'information.

Ça pourrait faire bizarre. Joakim Noah pourrait porter un autre maillot que celui des Bulls la saison prochaine en NBA. Le pivot franco-américain aurait décidé de quitter la franchise de l’Illinois en raison de désaccords avec ses dirigeants, rapporte mercredi le Chicago Sun Times citant un de ses coéquipiers.

Selon le joueur, dont le quotidien de Chicago tait le nom, Noah a annoncé lors des dernières semaines à plusieurs de ses coéquipiers qu'il souhaitait changer d'équipe, car il "n'a pas confiance dans les dirigeants", en particulier en Gar Forman, le manager général de l'équipe.

Son agent calme le jeu

Mais son agent a tempéré cette information, assurant que le Français n'avait pas fait son choix. «Je discute avec Joakim chaque jour au sujet de son futur, a déclaré Bill Duffy. Rien ne laisse penser qu'il ne souhaite pas prolonger avec les Bulls. Joakim nourrit un profond respect pour la ville, les fans et la franchise.»

Joakim Noah, 31 ans, a vécu en 2015-16 la saison la plus difficile depuis ses débuts en NBA. Il a perdu son statut de titulaire avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, Fred Hoiberg, et a dû se faire opérer de l'épaule gauche, mettant un terme à sa saison prématurément en janvier.

Pas de play-offs pour les Bulls

Elu meilleur défenseur de NBA en 2013-14, il arrive en fin de contrat avec les Bulls, l'équipe qui l'a drafté en 2007, qui auraient tenté de le transférer en cours de saison avant sa blessure. En 29 matches disputés cette saison, ses statistiques se sont établis à 4,4 points (son plus faible total en carrière), 9,0 rebonds et 3,9 passes décisives en 22,5 minutes par match.

En son absence, les Bulls, également privés d'autres joueurs importants sur blessure, ne se sont pas qualifiés pour les play-offs pour la première fois depuis 2008.

la rédaction avec l'AFP