RMC Sport

NBA : Jusqu’où ira Indiana ?

Ian Mahinmi (Indiana)

Ian Mahinmi (Indiana) - -

Les Pacers ont arraché hier leur 7e succès sur le parquet de Brooklyn (91-96). Seule équipe encore invaincue de NBA, Indiana signe le meilleur départ de son histoire. Trajectoire inverse pour Rudy Gobert et Utah, défait une 7e fois à Toronto (115-91).

Sur la pochette du tube de l’automne en NBA s’étale en toute lettre le nom d’Indiana qui a raflé la nuit dernière sur le parquet de Brooklyn son 7e succès (91-96) en autant de matches depuis le début de la saison. Tout simplement le meilleur départ de l’histoire de la franchise ! Toute série exceptionnelle comporte sa part de réussite, une tentative à trois points du New yorkais Joe Johnson en fin de match aurait ainsi tout pu faire basculer. Mais les coéquipiers de Ian Mahinmi (2 points, 2 rebonds en 16 minutes) gardent la main grâce notamment à leur artificier Paul George, une nouvelle fois en verve (24 points, 6 rebonds). Seul équipe encore invaincue de la Ligue, Indiana trône confortablement en tête de la conférence Est. Début de saison difficile en revanche pour Brooklyn. Malgré leurs grosses ambitions, les hommes de Jason Kidd, déjà battus quatre fois ferment le peloton à l’est.


Pacers vs. Nets par NBA

Utah ne s'en sort pas

A l’inverse des Pacers qui marchent sur l’eau actuellement, Utah sombre un peu plus chaque jour et a encaissé sa 7e défaite la nuit dernière. Les Jazz ont été largement dominés à Toronto (115-91) et subissent un 7e revers de rang depuis le début de la saison. Face à un collectif canadien bien huilé (quatre joueurs à plus de 10 points), Utah a cruellement manqué d’adresse, en témoigne le terrible 3 sur 18 à trois points. Dans cette galère, le rookie tricolore Rudy Gobert a une nouvelle fois prouvé son inspiration sous la raquette avec un total de sept rebonds, le meilleur total de son équipe, en seulement 15 minutes.


Pacers vs. Nets par NBA

Boston crucifie le champion

Un panier primé venu d’ailleurs au buzzer signé Jeff Green a permis aux Celtics de réaliser le coup parfait (110-111) la nuit dernière sur le parquet du champion Miami. Malgré un bonne adresse générale (57,7%), un excellent Lebron James proche du triple double (25 points, 10 passes, 8 rebonds), le Heat a laissé échapper un match « qu’il ne méritait pas de gagner » selon les termes du coach Eric Spoelstra. Déjà battu 3 fois en 7 matches, Miami pointe à la 3e place d’une conférence est très dense pour l’instant.


Celtics vs. Heat par NBA

Portland sans trembler

Malgré un Damian Lillard totalement à côté de la plaque (1 sur 15 aux tirs), Portland s’est imposé pour la 2e fois en deux jours face aux Kings de Sacramento (85-96). Un « back-to-back » parfaitement maitrisé par des Blazers qui ont ainsi compté jusqu’à 22 points d’avance avant de contenir le retour des locaux à -7 dans le finish. Ce 4e succès de Portland cette saison permet à la franchise de se hisser au 5e rang de la conférence ouest. Et Batum dans tout ça ? L’arrière – ailier des Blazers a une nouvelle fois démontré l’étendue de sa palette avec une très honorable ligne de statistiques (12 points, 7 rebonds et 5 passes).

A lire aussi :

>> Le patron, c'est TP !

>> Parker : "Ca va être une bonne saison"

>> Gobert : "Je veux aller le plus loin possible"

La rédaction