RMC Sport

NBA: Ntilikina fait trembler les Warriors, Parker enflamme Charlotte

Frank Ntilikina

Frank Ntilikina - AFP

Frank Ntilikina a bousculé Golden State vendredi avant le réveil de Kevin Durant qui a offert la victoire aux doubles champions en titre (128-100). De son côté, Tony Parker a été décisif lors de la victoire probante de Charlotte face à Chicago (135-106).

Frank Ntilikina a donné raison à son entraîneur David Fizdale qui l'a préféré pour la première fois de la saison à Trey Burke pour orchestrer le jeu des Knicks ce vendredi contre les Warriors. Même si au Madison Square Garden, la franchise new-yorkaise a fini par flancher (100-128).

Pour sa première titularisation au poste de meneur, le prodige français a marqué 17 points, record NBA égalé, et dans son sillage, les Knicks ont fait jeu égal avec Golden State jusqu'au 4e quart-temps.

L'ancien Strasbourgeois, choisi en 8e position de la Draft 2017, a perdu son rythme en cours de la 3e période où il a été laissé au repos, mais il a fait forte impression sur les Warriors.

"Il est comme tous ces jeunes de l'effectif des Knicks qui tentent des choses et qui nous ont bien embêté", a souligné Kevin Durant.

Deux jours après les 51 points marqués par Stephen Curry, "limité" à 29 points au Madison Square Garden, c'est Durant qui a fait cette fois son show et sorti d'affaire Golden State.

L'ailier que les Knicks aimeraient recruter l'été prochain, a inscrit 25 points dans la dernière période, pour finir la rencontre avec 41 points grâce à un impressionnant 17 sur 25 au tir.

Golden State, grand favori à sa propre succession, a décroché sa cinquième victoire en six matches, tandis que les Knicks qui n'ont plus participé aux play-offs depuis 2013, ont perdu leurs cinq derniers matches (1 v-5 d).

Les Hornets fans de Parker

Un autre Français, Tony Parker, s'est mis en évidence vendredi. Face aux Bulls, le quadruple champion NBA qui a quitté à 36 ans San Antonio cet été, a marqué 18 points et distillé 8 passes décisives en seulement 19 minutes de jeu pour porter les Hornets vers le succès (135-106).

"Notre banc a été encore décisif: quand TP rentre, il nous met à chaque fois dans la bonne direction", a apprécié son coéquipier Kemba Walker, meilleur marqueur de la rencontre avec ses 30 points.

"C'est lui qui fait la différence dans le 2e quart-temps et qui nous met en difficultés", a confirmé l'entraîneur des Bulls, Fred Hoiberg.

Nicolas Batum a lui marqué 10 points, capté huit rebonds et distillé cinq passes décisives.

Charlotte a équilibré son bilan avec trois victoires pour autant de défaites.

Une première pour les Raptors

De son côté, Toronto a débuté pour la première fois dans son histoire une saison avec six victoires de suite après son succès 116 à 107 face à Dallas.

Les Raptors, qui ont disputé cinq de leurs six premiers matches à domicile, caracolent en tête de la conférence Est (6 v-0 d).

L'intégration de Kawhi Leonard se poursuit sans heurts après sa saison 2017-18 quasi blanche avec San Antonio en raison d'une mystérieuse blessure à une cuisse.

L'ailier a encore terminé meilleur marqueur de son équipe avec 21 points, soit un de plus que Kyle Lowry (20 pts, 12 passes décisives).

Milwaukee et New Orleans enchaînent, Houston s'enlise

Le dauphin de Toronto est Milwaukee qui est toujours invaincu (5 v-0 d) après sa démonstration 125 à 95 sur le parquet de Minnesota.

A l'Ouest, La Nouvelle-Orléans a préservé difficilement son invincibilité (4 v-0 d) en venant à bout de Brooklyn (117-115) avec 26 points, dont le panier de la victoire à deux secondes de la sirène, de Jrue Holiday.

En revanche, Houston reste coincé en bas de classement (14e): privés de James Harden, touché à un ischio-jambier, les Rockets ont concédé leur quatrième défaite de la saison, la troisième à domicile, face aux Clippers (133-113).

JBi avec AFP