RMC Sport

NBA: Washington dépassé au bilan par une équipe… non invitée dans la "bulle"

Dernière équipe de la Conférence Est invitée dans la "bulle" NBA pour la reprise, les Washington Wizards ne sont pas à la fête en Floride avec quatre défaites en quatre matches. Des résultats qui entraînent une situation cocasse: les Charlotte Hornets, absents de la "bulle", présentent désormais un meilleur pourcentage de victoires. Ce qui n’empêche pas Washington de pouvoir encore rêver aux playoffs…

Comment être dépassé au bilan par une équipe qui ne joue pas ? Si la question paraît ubuesque, la "bulle" NBA vient d’offrir une réponse assez drôle avec le cas des Washington Wizards et des Charlotte Hornets. Washington avait pu être inclus dans les équipes présentes à Disney World avec un bilan de 24-40 – le neuvième de la Conférence Est – lors de l’arrêt de la saison, soit 5,5 "matches" derrière les Orlando Magic (alors à 30-35), la règle étant que toute équipe à moins de six "matches" du dernier qualifié virtuel de sa Conférence soit invitée. Derrière, Charlotte ne l’avait pas été avec son bilan de 23-42. 

Et comme prévu avec l’absence de ses trois meilleurs joueurs (John Wall, Bradley Beal et Davis Bertans) pour différentes raisons, Washington fait tout sauf carton plein à Disney avec quatre défaites en quatre matches, la dernière ce jeudi face aux Philadelphie Sixers (98-107). Résultat? Avec un bilan de 24-44, les Wizards présentent désormais un moins bon pourcentage de victoires que les Hornets (35,3% contre 35,4%) malgré l’absence de l'équipe de Nicolas Batum et du priopriétaire Michael Jordan dans la "bulle"! Et avec encore quatre matches à disputer contre les New Orleans, Oklahoma City, Milwaukee et Boston, les joueurs de la capitale américaine pourraient même se retrouver dans quelques jours derrière les Chicago Bulls (22-43 soit 33,8% de victoires).

Une situation qui n’empêche pas Washington de ne pas totalement être éliminé de la course aux playoffs. La règle de la "bulle" veut en effet qu’une équipe finissant la "saison régulière" à moins de quatre "matches" du dernier qualifié de sa Conférence dispute une série "play-in" contre ce dernier, ce qui pourrait arriver aux Wizards s’ils s’imposent lors de leurs quatre derniers rendez-vous et que les Brooklyn Nets ou Orlando s’écroulent dans le même temps (Washington devra alors gagner deux matches de suite contre l’équipe en question, qui ne devra elle s’imposer qu’une fois, pour accrocher la phase finale). 

Et si rien ne bouge, la loterie pour les choix de draft (basée sur le classement inversé des pourcentages de victoire) pourrait prendre une tournure cocasse. Washington possède en effet désormais le huitième pire pourcentage de la ligue – et pourrait même avoir le septième si Chicago passe devant – mais ne sera quoi qu’il arrive que la neuvième équipe avec les meilleures chances de drafter au plus haut, un classement arrêté avant la reprise sportive de la NBA. Bref, si l’équipe avec les septième ou huitième meilleures chances (Chicago et Charlotte, donc) se retrouve avec le premier choix de draft, les Wizards auront de quoi être énervés si cela correspond à leur classement réel à l’issue de leur présence dans la "bulle". Et inversement. 

Alexandre HERBINET (@LexaB)