RMC Sport

Avant la reprise de la NBA, Fournier raconte sa vie dans la bulle

L’arrière du Magic d’Orlando Evan Fournier s'est confié à RMC Sport sur la vie dans la bulle sanitaire à Orlando, alors que la saison de NBA reprend dans la nuit de vendredi, avec New Orleans face au Jazz.

Comment se passe la vie dans la bulle d’Orlando à quelques heures désormais de la reprise de la saison?

Tout roule! On a joué nos premiers matchs d’entraînement et on entre dans la préparation pour Brooklyn.

Ressentez-vous une crainte de la part des joueurs?

Non, pas du tout. Je ne ressens rien du tout pour être honnête. J’ai l’impression que les gars voudraient plus de liberté. Tout est mis en place pour qu’on soit en sécurité. Et nous sommes en sécurité. Il n’y a pas vraiment de craintes concernant les risques d’attraper le coronavirus. Finalement, on est tous sereins.

Comment ça se passe concernant les normes sanitaires?

On a des tests tous les jours avec des créneaux d’une heure. On doit tous y aller. Après, ce sont les règles habituelles: port du masque, distanciation sociale, etc... On doit constamment porter un bracelet pour scanner et s’assurer que tout va bien. Il n’y a pas grand-chose à faire en réalité mais il faut le faire tous les jours.

Comment se passe votre vie quotidienne au sein de la bulle?

Je m’entraîne, je mange et je vais dans la chambre. Franchement, je n’ai rien d’autre à dire à part ça. C’est à dire que je vais de ma chambre, à la cafeteria, je mange, je vais m’entraîner, je reviens, je mange, chambre (rires). C’est aussi simple que ça. Je ne fais vraiment pas beaucoup d’activités parce que les seuls trucs à faire, c’est aller à la piscine, faire du golf ou de la pêche. Je n’aime pas la pêche, j’aime pas le golf. Concernant la piscine, j’irai de temps en temps mais pas tous les jours non plus quoi.

Vous vous ennuyez un peu?

Non, je ne m’ennuie pas. Au final, je fais des trucs, je m’occupe pas mal. C’est juste que je suis moins bien que chez moi, ça c’est sûr! Rester dans une chambre d’hôtel toute la journée, ce n’est pas le truc le plus fun au monde mais franchement je ne suis pas à plaindre.

Comment vivez-vous le fait d’être loin de votre famille?

Depuis que j’ai mon fiston, c’est vrai que ça change pas mal de chose. C’est chiant de ne pas pouvoir être avec eux. J’ai l’impression de rater plein de trucs et c’est ce qui est le plus frustrant. Il a un an et un mois. Tant que je ne rentrerais pas en France, je ne le reverrai pas. C’est frustrant.

Au niveau de l’ambiance sur le parquet, comment ça se passe?

Le niveau de jeu s’est amélioré sur les matchs d'entraînement. Mais surtout la NBA a mis en place des choses qui font que les matchs sont plus agréables. Ils ont rajouté des ‘sounds effects’ sur les derniers matchs pour ne pas que ça sonne vide, ce qui a changé beaucoup de choses. Les salles sont très bien faites. Franchement je n’ai pas grand-chose à dire. C’est top ce qu’ils ont fait!

Allez-vous pouvoir voir la réaction des supporters?

Il y a des écrans, et sur ces écrans, on pourra voir les supporters qui réagissent. C’était déjà le cas avant. Mais, c’est vrai que c’est marrant. Ce sont des animations mises en place par la NBA pour que ce soit plus agréable pour nous.

Au niveau du terrain, ça ne change rien, ça reste un match de basket...

C’est un match. Après, il y a deux-trois choses qui changent. Il n’y a plus d’hymne nationale, plus de présentation d’équipes...

Comment se sent le Magic? 

On est prêts comme une équipe qui n’a pas jouée depuis longtemps! Des équipes ont pu faire des ‘picked-up game’ et ont du coup plus d’expérience pour courir ‘up and down the court’. Et ça marque une différence. Il y a des équipes qui sont restées entre elles pour faire des entraînements individuels, comme le Magic, et d’autres équipes qui ont en profité pour faire des ‘picked-up game’ et ça se ressent. 

Les playoffs, ça sent bon?

On fera les play-offs. C’est juste une question de position. Nous, on veut la septième position. On ne veut pas se prendre Milwaukee. Mais je suis confiant sur nos chances.

Croisez-vous les autres Français? 

Non. J’ai juste eu l’occasion de croiser Ian (Mahinmi) vite fait hier (mardi) dans les couloirs. On va se faire un petit repas ensemble tranquille.

Une fois la saison de NBA terminée, qu’allez-vous faire?

Je rentre à Paris!

Mais il y aura très peu de temps de repos à l’intersaison...

Non, ça ira finalement puisque la reprise devrait être prévue pour le mois de décembre. Ça mettra du temps, sauf si on va en finale NBA! Mais je ne le pense pas. Dans tous les cas, j’aurai du temps et je rentrerai à Paris, c’est sûr. Je ferai des opérations… Je visiterai mon club de Charenton par exemple. Je ne sais pas encore ce que je vais faire précisément. Mais en tout cas, une chose est sûre, il n’y aura pas de stages comme d’habitude.

Qu’allez-vous mettre comme flocage sur votre maillot pendant les matchs?

JUSTICE

Pour quelles raisons?

Je voulais quelque chose qui marche en français aussi. Cela me parait juste de mettre cela. Sur les mots qu’ils nous proposaient, c’est celui qui me parlait le plus. Et ça marche aussi en français donc pour moi, c’était tout bénef’.

C.Méjane