RMC Sport

Parker : « Je n’ai jamais vécu ça ! »

Tony Parker

Tony Parker - -

Les deux premières semaines de NBA ont été marquées par un enchainement de matches dantesque. Une situation que le meneur de jeu de San Antonio n’avait encore jamais connue depuis le début de sa carrière.

Tony, comment vivez-vous ce rythme infernal depuis la reprise de la saison NBA ?

Il y a beaucoup de matches. C’est vraiment un rythme hallucinant. On n’a pas le temps de se reposer ni de s’entraîner. On ne fait qu’enchainer les matches. C’est très soutenu. Je n’ai jamais vécu ça ! A la base, la NBA a déjà un programme chargé, mais là, c’est le double. En plus, il y a tous les déplacements. Ce n’est pas évident.

Le staff de San Antonio doit être encore plus attentif à votre bien-être durant cette période…

Les Spurs ont un système de récupération qui est génial. Ils nous mettent dans de superbes conditions. On a des masseurs ou des masseuses à volonté (sic). Ils sont vraiment disponibles. Ils viennent à domicile. C’est vraiment pas mal à ce niveau-là. Le coach (Gregg Popovich) fait aussi attention à notre temps de jeu. Moi, je ne joue pas plus de 30 minutes par match. Des fois, j’aimerais jouer plus et être performant. Mais je sais que « Pop » voit sur la saison et ne veut pas me griller direct. Surtout que j’ai joué l’Euro avec l’équipe de France cet été avant de partir à l’ASVEL.

Que vous inspire la blessure de Manu Ginobili, qui souffre d’une fracture de la main et sera indisponible au moins un mois et demie ?

C’est un gros coup dur pour nous. Surtout qu’il était en forme. Il avait fait un gros début de saison. Il se blesse au bout de cinq matches. C’est un peu difficile à avaler. Maintenant, il faut que tout le monde compense son absence. Nos jeunes ont bien répondu présents. Surtout Danny Green, qui est en train de prendre une autre dimension.

Le All Star Game fait-il partie de vos objectifs cette saison ?

Oui, c’est clairement un objectif. Mais ça va être difficile. Avec tous les matches, on ne peut rien prévoir. Connaissant « Pop », ça va aussi dépendre de mon temps de jeu ! (rires). Mais mon principal objectif cette année, c’est de rester en bonne santé et d’arriver en forme aux Jeux Olympiques.