RMC Sport

Parker : "Jordan restera le meilleur joueur de tous les temps"

-

- - -

Comme tous les lundis sur RMC, Tony Parker a balayé son actualité et celle de la NBA dans le TP Show. Le meneur des Spurs évoque ainsi la semaine mitigée de son équipe, la blessure à la cuisse qui l’empêchera de jouer ce lundi à Portland ou encore Kobe Bryant, qui a délogé Michael Jordan de la troisième place des meilleurs marqueurs de l’histoire la nuit dernière.

Une semaine en dents de scie

« C’est une semaine un peu bizarre avec deux victoires et deux défaites. Mais on est les champions en titre et on sait que les équipes vont faire leur meilleur match contre nous. L’année qui suit le titre est toujours très difficile. Contre les Lakers (110-112), on n’aurait pas dû se mettre dans la situation de prendre ce shoot à la fin. Après, on gère les blessures mais c’est le cas dans toutes les équipes et je ne vais pas chercher d’excuses. Ça peut arriver des semaines comme ça. Est-ce que Popovich est chafouin ? On va dire qu’il est un petit peu plus grossier que d’habitude (sourire). Mais on sait que c’est pour le bien de l’équipe. C’est un compétiteur. Il veut vraiment gagner et s’assurer qu’on reste motivés pour aller chercher les matches qu’on doit gagner. C’était le cas l’année dernière à la même époque, même si on n’arrivait pas à battre les équipes du Top 6. Cette saison, c’est un peu l’inverse : on gagne chez les Clippers, à Golden State, à Memphis mais on perd à Brooklyn ou contre les Lakers. Il va falloir qu’on rectifie ça parce qu’à l’Ouest, c’est important d’être régulier. C’est une conférence très difficile et tu changes rapidement dans le classement. Il faut faire attention. »

Sa blessure à la cuisse

« C’est mon ischio-jambier gauche. Pour l’instant, je ne peux pas trop donner une date de retour. J’ai essayé de revenir contre les Lakers mais je n’étais pas à 100%. Donc, avec le coach, on a décidé que je ne reviendrai pas tant que je ne serai pas complètement rétabli. Je suis à Portland ce soir mais je ne jouerai pas. Je tenais quand même à faire le déplacement pour soutenir mes coéquipiers. »

Une septième sélection au All Star Game ?

« Je n’y pense pas, c’est encore loin. Il reste deux mois à jouer. A l’Ouest, la concurrence est rude. Il y a tellement de bons meneurs et les deuxièmes arrières avec Kobe (Bryant) et James Harden. Pour l’instant, je me focalise surtout sur le fait de revenir en bonne santé et trouver un petit rythme de croisière plutôt que sur le All Star Game (qui aura lieu le 15 février au Madison Square Garden de New York, ndlr). »

Bryant qui dépasse Jordan

« Il faut féliciter Kobe. Ce n’est pas facile d’évoluer aussi longtemps à haut niveau. C’est incroyable d’avoir cette longévité et de dépasser Jordan, même si certains vont dire qu’il a joué quatre saisons en plus. C’est quand même difficile de faire ce qu’il a réussi et chapeau à lui. Même si pour moi Jordan restera toujours le meilleur joueur de tous les temps. Il a gagné six titres et la façon dont il a dominé la NBA était incroyable. Après, j’ai un énorme respect pour Kobe parce que j’ai joué contre lui quand il était à son meilleur et c’est ce qui est le plus proche de Jordan. C’est une légende vivante. Kobe et Jordan sont les deux meilleurs deuxièmes arrières de l’histoire de la NBA. »

La nomination de JD Jackson sur le banc de l’Asvel

« Ce n’est pas facile de trouver un coach pour six mois parce que les entraîneurs veulent généralement intégrer un projet de deux ou trois ans. JD Jackson a accepté ce challenge et on verra par rapport à ses résultats. En tant que président du club, je voulais avoir tous les options disponibles à la fin de la saison si on peut prendre un coach français ou un grand coach européen. Et pourquoi ne pas garder JD Jackson s’il a de super résultats. »

la rédaction avec le TP Show