RMC Sport

Affaire Armstrong – Bernaudeau : « L’UCI n’avait pas le choix »

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Le directeur sportif d’Europcar estime que l’Union cycliste internationale ne pouvait pas faire autrement que de destituer Lance Armstrong, accusé de dopage par l’USADA, de ses sept titres acquis sur le Tour de France (de 1999 à 2005). « Je ne pense pas que l’UCI avait d’autre choix, a confié Jean-René Bernaudeau sur BFMTV. Le dopage est avéré au sein des équipes US Postal et avant. On ne pouvait pas s’attendre à une autre sanction. Ça démontre que personne n’est à l’abri. C’est peut-être le début d’une vraie démarche qui doit être faite par les instances. On va peut-être changer les règles, avoir des instances de contrôle antidopage indépendantes qui gèrent des sports où il y a beaucoup d’argent. C’est le moment de se poser des questions. Parce que tous les gens qui se sont dopés ne rendront pas ce qu’ils ont volé. L’affaire Armstrong doit devenir celle du sport professionnel ».