RMC Sport

Affaire Froome: "Personne ne pourra me donner le frisson de remporter la Vuelta", réagit Nibali

Vincenzo Nibali s’est exprimé après les révélations du contrôle antidopage "anormal" de Chris Froome lors du dernier Tour d’Espagne. L’Italien, qui a terminé 2e du général derrière le coureur de la Sky, estime que personne ne pourra lui rendre sa victoire si son rival venait à être destitué.

Vincenzo Nibali pourrait être le grand gagnant de la dernière affaire Chris Froome. Ou bien le grand perdant, c’est selon. L’Italien semble plutôt voir la deuxième option. Deuxième du dernier Tour d’Espagne, le coureur de 33 ans pourrait finalement être déclaré vainqueur si son rival de la Sky était destitué. Ce dernier a fait l’objet d’un contrôle antidopage "anormal" lors de la 18e étape. Un taux très élevé de Salbutamol, le principe actif de la Ventoline, médicament utilisé pour le traitement de l’asthme, a été retrouvé dans ses urines. Son équipe affirme qu’il a présenté des "symptômes d’asthme aigus" la semaine précédant son contrôle, d'où ce taux anormal.

>> "Quand on est au double de la norme autorisée, il y a évidemment un problème", estime Madiot

"Une très mauvaise nouvelle"

"J’ai lu les informations et la réaction de Chris et de son équipe. Il est trop tôt pour s’exprimer, a réagi Nibali, dans des propos rapportés par Tuttobiciweb. C’est une très mauvaise nouvelle pour le mouvement et pour moi-même. Si le contrôle positif se confirme, personne ne pourra me donner le frisson de remporter à nouveau la Vuelta et de monter sur la plus haute marche du podium à Madrid."

>> Comment Froome va se défendre

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur