RMC Sport

Affaire Froome - Madiot: "Quand on est au double de la norme autorisée, il y a évidemment un problème"

Marc Madiot, le manager de la FDJ, réagit au contrôle antidopage "anormal" subi par Chris Froome lors du Tour d’Espagne, qu’il a remporté en septembre dernier. Un taux très élevé de Salbutamol a été retrouvé dans les urines du coureur de la Sky. L’UCI a ouvert une procédure.

C’est la nouvelle affaire qui embarrasse le cyclisme mondial. Le Monde et The Guardian ont révélé ce mercredi que Chris Froome a fait l’objet d’un contrôle antidopage "anormal" lors du Tour d’Espagne, qu’il a remporté en septembre dernier. Un taux particulièrement élevé de Salbutamol, le principe actif de la Ventoline, médicament utilisé pour le traitement de l’asthme, a été retrouvé dans ses urines.

"Je suis déçu qu’une fois de plus, le vélo se retrouve dans une mauvaise situation avec cette histoire, peste Marc Madiot, le manager de la FDJ. Avec le monde pollué que nous avons aujourd’hui, il y a de plus en plus de coureurs avec de l’asthme. Après, c’est une histoire de dosage. Là, visiblement, on est largement hors normes. Donc c’est là-dessus qu’il faut chercher à comprendre et à enquêter. Moi, je ne suis pas médecin. Mais quand on est au double de la norme autorisée, il y a évidemment un problème. C’est quelque chose d’étonnant."

>> "Je ne suis absolument pas surpris pour Froome", explique Guimard

"Le dossier ne sera pas étouffé"

La Sky assure que son leader a présenté "des symptômes d’asthme aigus" la semaine précédant son contrôle, d’où ce taux anormalement élevé. Reste à savoir si la star britannique a pris cette substance par inhalation ou par injection. La procédure ouverte par l’UCI devra le dire. Sans tenir compte du CV de Froome. "Non, il n’y aura pas de traitement de faveur, assure Madiot. Il y aura une instruction normale du dossier, qui sera menée à son terme. En termes de lutte antidopage, les choses sont bien cloisonnées aujourd’hui. Il y a des gens dont c’est le rôle d’effectuer les contrôles, ils le font et ils statueront en connaissance de cause. Non, le dossier ne sera pas étouffé."

>> Comment Froome va se défendre

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur