RMC Sport

Armstrong : « J’ai connu pire »

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Muet depuis la publication du rapport accablant de l’USADA, Lance Armstrong s’est exprimé pour la première fois la nuit dernière devant des membres de l’association Livestrong. S’il a reconnu sa mauvaise passe, il n’est pas abattu.

La salle est conquise. Les 1 500 invités sont debout pour applaudir Lance Armstrong. Dans l’assemblée, certains s’emparent même de leur téléphone pour filmer et immortaliser le moment. Sur la scène, le Texan a pris le micro. Derrière lui, des membres de l’association Livestrong. Celui qui a quitté mercredi la présidence sort du silence. « Ces dernières semaines ont été intéressantes, confie l’Américain. Ça a été des semaines difficiles pour moi, ma famille, mes amis, la fondation. Beaucoup de personnes m’apostrophent et me demandent ‘hey, comment vas-tu ?’ Je leur réponds que je suis déjà allé mieux, mais que j’ai connu pire. »

Pas question d’aborder les questions de dopage (les journalistes n’étaient pas conviés) à l’occasion du gala célébrant les 15 ans du lutte contre le cancer de Livestrong. Simplement l’occasion de remercier ses fidèles. « Merci pour votre soutien, continue l’homme de 41 ans. Nous continuerons à aller de l’avant et à servir les 28 millions de personnes dans le monde qui ont le plus besoin de nous. » Durant son discours de cinq minutes, l’Américain en a même profité pour citer Martin Luther King en affirmant qu’il fallait « accepter les déceptions passagères » mais ne « jamais perdre un espoir infini ».

Sean Penn et Robin Williams dans le public

Lâché par ses sponsors, et notamment par son équipementier (Nike), radié par l’USADA de tous ses succès depuis le 1er août 1998, toujours dans l’attente de la décision de l’UCI qui doit annoncer ce lundi si elle suit ou non l’USADA, Lance Armstrong s’exprimait pour la première fois depuis la publication du rapport de l’Agence américaine antidopage. Venu - officiellement en tout cas - pour récolter des fonds, il n’a pas oublié de saluer ses hôtes de marques (Sean Penn et Robin Williams notamment), les invitant à passer une bonne soirée. Pas sûr que LA ait pleinement profité de la célébration…

P.Ta.