RMC Sport

Armstrong : le peloton grince des dents

-

- - -

Lance Armstrong va être destitué de ses sept Tour de France pour dopage. Les coureurs du peloton, dans leur majorité, regrettent que ce scandale vienne à nouveau salir leur sport. Surtout pour un coureur à la retraite.

Pour la plupart, ils ont appris la nouvelle en se réveillant ce vendredi matin. A la télévision, sur leur portable ou en se branchant sur le net. Après des années d’enquête, Lance Armstrong a fini par tomber. Lassé de se défendre, l’Américain a renoncé à faire appel des accusations formulées par l’Agence américaine de lutte antidopage. Le « Boss » va être radié à vie du cyclisme et destitué de ses sept Tour de France (de 1999 à 2005). Un coup de tonnerre dans le monde du vélo. Un de plus. De loin le plus retentissant. Au sein du peloton, l’agacement domine après ce nouveau scandale.

Beaucoup regrettent la mauvaise publicité engendrée par l’affaire Armstrong. « Qu’est-ce que ça change ? Casser le cyclisme, encore », s’agace Samuel Dumoulin, le coureur d’AG2R-La Mondiale, sur son compte Twitter. Un ras le bol relayé par Thomas Voeckler. « Ça fait des années qu’on est obligé de répondre, peste le puncheur d’Europcar. L’image du vélo en prend toujours plein la figure. Si on en parlait un peu moins, on mettrait peut-être en avant le fait que c’est le sport qui lutte le plus contre le dopage. Ça permettrait de recadrer un peu le débat. »

G. Duclos-Lassalle : « Ça arrive trop tard »

Certains pointent également du doigt la lenteur des procédures. Et l’inutilité de sanctionner un coureur à la retraite. « Ça arrive trop tard, estime l’ancien coureur Gilbert Duclos-Lassalle. Pour moi, c'est fini, c'est oublié. Je ne dis pas qu'il ne s'est pas dopé. Je ne dis pas non plus qu'il s'est dopé. Je dis simplement qu'on le déclasse trop tard. Dans ces affaires de dopage, on met trop de temps. C'est dommage pour le cyclisme et pour le Tour de France. On fait tomber un champion des années et des années après. C'est trop loin et trop vieux. » Même s’ils se font de plus en plus rares, Armstrong compte toujours quelques soutiens parmi ses pairs. C’est le cas de Geoffroy Lequatre, son ancien coéquipier chez RadioSchack.

« Je trouve ça dommageable d’en arriver là, glisse le Français de l’équipe Bretagne-Schuller. Aller rechercher des choses dans le passé, qui sont proscrites… Lance Armstrong, c’est Lance Armstrong. C’est un grand champion. Mais il y a beaucoup de choses en-dessous qu’on ne connait pas. Je pense qu’il en a marre de se battre. Il a envie de se retirer. Je trouve ça vraiment dommage d’entacher un grand champion comme ça, malgré tout ce qu’il a pu faire. » La chute du Texan va entraîner un bouleversement des classements du Tour de France de 1999 à 2005. De quoi faire tout de même quelques heureux. A l’image de Jérôme Pineau. « Avec tout ça, je rentre dans le Top 20 du Tour 2004, pas mal ! », a remarqué le puncheur de la Quick Step sur son compte Twitter.

Alexandre Jaquin avec RMC Sport