RMC Sport

Armstrong : « Une condamnation à mort »

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Retrouvez toutes les déclarations de Lance Armstrong lors du 2e volet de son interview chez Oprah Winfrey. L'ancien vainqueur du Tour de France trouve particulièrement lourde, la sanction qui l’empêche de prendre part à une compétition sportive.

La vie d’Armstrong au cinéma

Gloire absolue, chute aux enfers, quête de rédemption… La vie de Lance Armstrong recèle désormais tous les ingrédients du parfait scénario hollywoodien. Le producteur J.J Abrams, à qui l’on doit notamment la série à succès « Lost » ou encore le dernier volet de « Mission Impossible » ne s’y est pas trompé. Avec la Paramount, il a racheté les droits d’adaptation cinématographique d’une biographie d’Armstrong à paraitre, signée Juliet Macur, journaliste au New York Times, révèle Reuters. L'ouvrage intitulé « Le cycle des mensonges: la chute de Lance Armstrong » dont la parution est prévue en juin, relate la vie du coureur, depuis sa lutte contre le cancer jusqu’à ses aveux en mondovision. Reste à savoir quel acteur sera choisi pour interpréter le rôle-titre… 

Armstrong – D.Pound : « Il a encore du chemin à faire »

Dick Pound, l’ancien patron de l’AMA, s'est montré déçu par les révélations de Lance Armstrong. Le membre du CIO, qui avait révélé que le cyclisme pourrait être supprimé du programme olympique si Armstrong était protégé par l’UCI, n'est pas convaincu par l’Américain. C'est ce qu'il a confié au New York Times « Si ce qu’Armstrong recherchait était de reconstruire son image en donnant un divertissement chez Oprah Winfrey, il a encore du chemin à faire. »

Armstrong : « J’ai perdu 75 millions en un jour »

Avec la perte de ses principaux sponsors et de la présidence de sa fondation, LiveStrong, Lance Armstrong a avoué à Oprah Winfrey avoir énormément souffert financièrement. « J'ai perdu beaucoup pour le reste de ma vie, détaille-t-il. Il y a un ou deux jours où quand plusieurs personnes sont parties, j'ai beaucoup perdu. Je n'aime pas penser à un chiffre. Le montant ? Quelque chose comme 75 millions de dollars perdu en un jour et qui ne reviendront jamais »

Armstrong : « J’affronte mes démons »

Après avoir visionné une vidéo de lui à l’époque dans le show d’Oprah Winfrey, Lance Armstrong a confié vouloir se détacher de l’homme qu’il était. « J'affronte mes démons mais ça va être long. Quand je vois des images de moi à l'époque. Je n'aime pas ce gars, il se croit invincible. Je ne vais mentir au public en disant j'ai changé. Je fais une thérapie et tout de suite je me sens mieux. J'ai encore besoin de temps pour que ce personnage sorte de moi »

Armstrong : « Je me suis perdu dans ce délire »

Lance Armstrong a terminé son interview avec Oprah Winfrey en regrettant les années pendant lesquelles il s’est dopé. L’ancien vainqueur du Tour de France ne se reconnait plus dans le rôle qu’il jouait entre 1999 et 2005. « Je crois que je me suis perdu dans ce délire. Je n’ai pas essayé d'aller contre pendant si longtemps parce que je ne m’en sentais pas capable. Le crime ultime, c'est d'avoir trahi les gens qui ont cru en moi et qui m'ont supporté. »

Armstrong espère revenir à la compétition

Après avoir vaincu le cancer et être parvenu à revenir dans le peloton après quatre ans de retraite, Lance Armstrong espère réussir un nouveau come-back à la compétition. « Cela m'est déjà arrivé déjà deux fois et à chaque fois, j'étais un meilleur homme que je ne l'étais avant. C'est facile de dire qu'on peut changer, être différent, être un meilleur homme. Je peux de nouveau me perdre. Mais c'est aujourd'hui mon nouveau challenge jusqu'à la fin de ma vie. Le gros challenge. »

 Armstrong : « Pas de lien entre le dopage et la maladie »

Interrogé par l’animatrice d’OWN sur un lien possible entre son cancer des testicules et la prise de produits dopants, Lance Armstrong réfute tout lien. « Je ne suis pas un docteur, mais aucun médecin m’a parlé de ça, je n’y crois pas. »

Armstrong : « Je n’ai pas offert d’argent à l’USADA »

L’ancien cycliste a réfuté les déclarations de Travis Tygart, le patron de l’USADA (agence antidopage américaine), affirmant récemment à la télévision US, qu’Armstrong avait proposé 150 000 dollars à son agence, en 2004. « Non ce n’est pas vrai. Dans le rapport, qui compte mille pages, pourquoi ça n’y figure pas ? Drôle d’histoire. J’ai demandé autour de moi, mais ce n’est pas vrai. »

Armstrong a des remords

Après avoir reconnu s’être dopé lors de la 1ere partie du show d’Oprah Winfrey, la nuit dernière, Lance Armstrong éprouve des remords à avoir menti durant sa carrière. « C'est un sentiment qui se développe petit à petit et je vais continuer sur cette voie. Je dois continuer à grandir, absolument. C'est un premier pas dans ce sens. Je paye le prix fort aujourd'hui, mais je le mérite. »

Armstrong : « Kristin (sa femme) savait certainement »

Malgré le système de dopage mis en place par Lance Armstong pour s’imposer sur le Tour de France, l’Américain reconnait avoir menti à sa famille et à sa femme en particulier. « Elle n’était pas si curieuse que ça, peut-être qu’elle ne voulait pas savoir, souffle-t-il. Elle savait certainement, mais ne voulait pas plus. Je lui ai demandé si je pouvais revenir (en 2009). Elle m’a dit oui, si tu ne retouches pas à la dope. Je n’ai pas trahi cette promesse. Si elle avait dit non, je ne serais pas revenu. »

Armstrong défend le cyclisme

S’il admet s’être dopé lors de ses sept succès sur la Grande Boucle, Lance Armstrong affirme ne pas avoir touché aux produits dopants lors de son retour à la compétition en 2009. « Pour mon come-back, je pensais que c'était devenu possible de gagner le Tour sans se doper car mon sport était devenu propre. Je pense qu'il l'est toujours et ce, grâce à l'arrivée du passeport biologique dans les années 2000. »

« Les larmes » de Lance Armstrong

Dans le 2e volet des confessions de Lance Armstrong, l’Américain se livre plus sur sa vie privée. L’ancien septuple vainqueur du Tour de France a même lâché quelques larmes en évoquant son fils. « Il m’a toujours défendu sans me demander la vérité (pleurs). Un jour, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. Je suis allé le voir et je lui ai dit, arrête de me défendre. »

Armstrong s'excuse enfin

Lance Armstong a attendu le 2e volet de l’interview d’Oprah Winfrey pour presenter ses excuses au monde du cyclisme et à ses anciens coéquipiers. « Landis, Hamilton, Greg et Kathy LeMond, Betsie et Frankie Andreu, toutes mes excuses. David Walsh (auteur de deux ouvrages et d'une série d'articles contre lui, ndlr), je m'excuse aussi. »

Armstrong : « J’ai fait ça par provocation »

Lance Armstrong est revenu sur la photo twittée avec ses 7 maillots jaunes, alors qu’il avait été radié à vie par l’USADA. « C’est encore une erreur. J’ai fait ça par défi, par provocation. Le pire c’est que sur le moment, je pensais que c’était une bonne idée. »

Armstrong compare sa peine à une condamnation à mort

L’ancien septuple vainqueur du Tour de France est revenu avec des déclarations très fortes sur la décision de l’USADA (l’agence américaine anti-dopage) de le radier à vie de toutes compétitions sportives. « J'aime avoir l'opportunité de faire du sport. Si ça avait été quelqu’un d’autre, il aurait peut-être été condamné six mois, lâche Lance Armstrong. Moi, on m’a banni à vie. C’est un peu comme une condamnation à mort. Je ne dis pas que c'est injuste, mais différent. Je méritais d’être puni mais est-ce que je méritais une condamnation à mort ? »

Armstrong : « La meilleure chose à faire pour la fondation »

Lance Armstrong est revenu dans le show d’Oprah Winfrey sur la perte de la présidence de LiveStrong, sa fondation qui lutte contre le cancer. « La décision que j'avais à prendre était énorme, confie l’ancien vainqueur du Tour de France. Ça a été le moment le plus bas dans ma chute. Ça m'a coûté, mais c'était la meilleure chose à faire pour la fondation. »

Armstrong : « Livestrong, c’est comme mon 6e enfant »

L'ancien vainqueur du Tour de France a tout de suite évoqué la perte de ses sponsors lors de la 2e partie de l’interview qui vient de débuter dans le show d’Oprah Winfrey. Une situation difficile, surtout lorsque sa fondation qui lutte contre le cancer s’est désolidarisé de Lance Armstrong. « Nike a appelé, ils m’ont dit qu’ils arrêtaient. Trek, Giro, tous les autres ont suivi en quelques jours, souffle-t-il. L’histoire était hors contrôle. Les seuls que je n’imaginais pas me lâcher étaient LiveStrong. Quand ils m’ont appelé pour me dire de quitter la présidence…, et quelques semaines plus tard, un nouvel appel pour me retirer. « Lance you are out », la fondation c’est comme mon 6e enfant. »

3h : C'est parti pour la 2e partie des confessions de Lance Armstrong. Suivez en direct toutes les réactions et les aveux de l'ancien septuple vainqueur du Tour de France