RMC Sport

Caucchioli suspendu deux ans grâce à son passeport

Fin mai, Francesco de Bonis était le premier coureur cycliste à avoir écopé d’une suspension de deux ans pour dopage à partir d’anomalies décelées dans son passeport biologique. Un de ses compatriotes, l’Italien Pietro Caucchioli, s’est vu infliger le même sort, ce jeudi, par le Tribunal antidopage du Comité olympique italien (CONI). Rétroactive au 18 juin 2009, la suspension de Cauccholi, d’ores et déjà écarté par son équipe, la Lampre, prendra fin le 17 juin 2011. Trois autres coureurs accusés de dopage en juin 2009 à partir du passeport biologique restent sous la menace d’une suspension. Il s’agit des Espagnols Igor Astarloa, Ruben Lobato et Roberto Serrano.