RMC Sport

Cavendish sans faillir

-

- - -

Le Britannique s’impose au sprint lors de cette 18e étape. C’est son quatrième succès sur le Tour cette année.

Il est certes encore bien loin des 34 victoires d’étapes d’Eddy Merckx sur le Tour de France. Mais en signant son 14e succès dans l’épreuve, Mark Cavendish continue à se construire un joli palmarès. A seulement 25 ans, l’avenir sourit au coureur de HTC-Columbia. Lors de l’arrivée groupée à Bordeaux, il n’a laissé aucune chance au Néo-Zélandais Julian Dean et à l’Italien Alessandro Petacchi. Largement dominateur, il s’est même payé le luxe de se retourner à plusieurs reprises pour vérifier que l’écart sur ses adversaires était suffisant.
Comme c’était à prévoir, les 198 kilomètres de cette étape de plaine, entre Salies-de-Bearn et Bordeaux n’ont pas entraîné de changement au classement général. C’est à peine si l’échappée de quatre coureurs, parmi lesquels Benoît Vaugrenard et Jérôme Pineau, partie au 11e kilomètre, a animée la course. Si les hommes de tête ont compté jusqu’à quatre minutes d’avance, ils se sont fait rejoindre à quelques kilomètres de l’arrivée. « On ne sait si une échappée est bonne que quand on a passé la ligne, bredouille Jérôme Pineau, un peu déçu, à l’arrivée. Il faut toujours tenter. Mais à mi-course, on n’y a pas beaucoup cru, car on savait que les équipes de sprinteurs étaient bien organisées derrière. »
Le Tour se jouera définitivement aujourd’hui, lors du contre-la-montre individuel entre Bordeaux et Pauillac, où le duel entre Contador et Schleck, s’il semble déséquilibré, sera plus attendu que jamais.

AB