RMC Sport
en direct

Championnats de France de cyclisme en direct: le titre pour Cavagna!

Cavagna

Cavagna - Capture d'écran France 3

Au bout d'un parcours de 242,9km, agrémenté d'une ascension de 2,5km à 6% de pente moyenne, que les coureurs ont dû gravir seize fois, Rémi Cavagna est devenu champion de France ce dimanche à Epinal.

Cavagna : "Je ne réalise pas du tout !"

Cavagna sur France 3 : "Je ne réalise pas du tout ! Mon objectif était le chrono, j'étais favori et j'ai pris une claque. Là je ne réalise pas, je suis venu avec Alaphilippe et Sénéchal. La pluie est arrivée, je me suis dit que ça allait se refroidir, je me sentais bien. J'ai attaqué et ça l'a fait ! C'était un circuit assez technique. Le Tour de France ? Je ne pense pas être au Tour, j'ai fait le Giro et ça me suffit, j'ai d'autres objectifs."

Cavagna devant Molard et Touzé

Vainqueur d'une étape sur la Vuelta en 2019, champion de France du contre-la-montre en 2020, Rémi Cavagna enrichit son palmarès avec ce sublime titre de champion de France sur route ! Le tout à seulement 25 ans ! Le podium est complété ce dimanche par Rudy Molard et Damien Touzé.

CAVAGNA CHAMPION DE FRANCE !!!

Quelle revanche pour Rémi Cavagna ! Très déçu jeudi après sa contre-performance sur le contre-la-montre (23e place alors qu’il était le grand favori), le Clermontois de 25 ans retrouve le sourire ce dimanche en devenant champion de France sur la course en ligne ! Il succède à Arnaud Démare.

Cavagna impeccable !

C'est plié, 51" d'avance pour Cavagna à 2 kilomètres du but ! Il va même pouvoir prendre le temps de savourer !

Le sacre se rapproche pour Cavagna

Sauf chute sous la pluie ou énorme fringale, Rémi Cavagna va succéder à Arnaud Démare au palmarès des championnats de France ! 40" d'avance pour le Clermontois à 3,5 kilomètres du but.

Quel effort de Cavagna !

Cavagna ne perd rien du tout. Le coureur de la Deceuninck-QuickStep donne tout et compte désormais 33" secondes d'avance. Plus que 5,5 kilomètres avant l'arrivée.

Et 30" d'avance pour Cavagna !

Il est en train de frapper un grand coup sur ces championnats de France, sous le déluge : voilà maintenant 30" d'avance pour Rémi Cavagna. Rappelons que l'arrivée est "un sprint montant".

20" d'avance pour Cavagna

A 8 kilomètres de l'arrivée, Cavagna est en train d'augmenter son avance sur ses anciens compagnons d'échappée. Il semble très bien parti !

Cavagna seul en tête

A 10 kilomètres de l'arrivée, Cavagna s'est mis en mode "chrono" pour tenter d'accentuer son avance sur ses poursuivants. C'est clair, le Clermontois veut sa revanche après son gros raté sur le contre-la-montre individuel !

Au tour de Cavagna !

Très décevant sur le contre-la-montre individuel, Cavagna va-t-il se consoler sur la course en ligne ? Le "TGV de Clermont" vient de placer une attaque en tête de course, il prend quelques longueurs d'avance sur le reste de l'échappée.

Barguil accélère !

Grosse accélération de Warren Barguil en tête de course. Il est suivi par Rémy Rochas et Rudy Molard. Le trio Madouas-Cosnefroy-Martin est relégué à 45 secondes à 14 kilomètres de l'arrivée.

Plus que 15 kilomètres

Le groupe de tête est en train d'exploser, on voit notamment Pierre Rolland est à la pein. Le groupe Cosnefroy-Madouas est pointé à une trentaine de secondes.

Martin revient sur le duo Madouas-Cosnefroy

Valentin Madouas et Benoît Cosnefroy font forte impression. Ils reviennent à 46" du groupe de tête. Au prix d'un bel effort, Guillaume Martin parvient à faire la jonction sur ce duo. Julian Alaphilippe, lui, n'est pas là !

Attaque de Madouas !

Le Breton de la Groupama-FDJ dégaine en tête de peloton. Il est tout de suite suivi par Benoît Cosnefroy. Pour l'instant, Julian Alaphilippe ne suit pas !

Le groupe Alaphilippe repris

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Pierre Luc Périchon (Cofidis), Guillaume Martin (Cofidis), David Gaudu (Groupama-FDJ) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team) sont repris par le peloton. Alors que la pluie s'invite, l'échappée possède 1'16" d'avance à 22 kilomètres de l'arrivée.

Toujours 14 coureurs à l'avant

Pierre Rolland (B&B Hôtels), Jérémy Leveau (Xelliss-Roubaix Lille Métropole), Rémy Rochas, Victor Lafay (Cofidis), Matthieu Ladagnous, Simon Guglielmi, Rudy Molard (Groupama-FDJ), Geoffrey Bouchard, Damien Touzé (AG2R Citroën Team), Alexis Guérin (Team Vorarlberg), Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), Jérémy Cabot, Fabien Doubey (Team TotalEnergies) et Warren Barguil (Team Arkéa-Samsic) sont toujours en tête. Ces coureurs comptent 1'20" d'avance sur le groupe de Julian Alaphilippe à 23km du but.

Alaphilippe temporise

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est repris par Julien Bernard (Trek-Segafredo), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Pierre Luc Périchon (Cofidis), Guillaume Martin (Cofidis), David Gaudu (Groupama-FDJ) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team). Le champion du monde sait qu'il n'y a pas grand monde pour collaborer avec lui dans ce groupe. Il reste 28 kilomètres et deux tours de circuit. Ce petit groupe accuse 1'40" de retard sur l'échappée.

Alaphilippe attaque encore !

Le champion du monde (29 ans) n'a pas envie de patienter dans le groupe de contre. Il replace une attaque.

Gros groupe de poursuivants

On retrouve Julien Bernard (Trek-Segafredo), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Pierre Luc Périchon (Cofidis), Guillaume Martin (Cofidis), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), David Gaudu (Groupama-FDJ) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team) dans le groupe de contre. Que du beau monde. Ils pointent à 1'45" de la tête de course à 31 kilomètres de l'arrivée.

Nouvelle accélération d'Alaphilippe

Sacré tempo imposé par le champion du monde en personne. Il est suivi par Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team) et David Gaudu (Groupama-FDJ), deux autres clients. Forcément, l'écart se réduit avec l'échappée, qui ne compte plus que 2 minutes d'avance sur ce trio.

Alaphilippe réagit !

Il a compris qu'il fallait tenter quelque chose à 35 kilomètres de l'arrivée ! Grosse accélération de Julian Alaphilippe en tête de peloton. Il est emmené par son équipier chez Deceuninck-Quick Step, Florian Sénéchal. David Gaudu tente de suivre.

Un champion de France à l'avant

Sacré champion de France en 2017, sur le parcours de La Haye-Fouassière, en Loire-Atlantique, Warren Barguil est présent en tête de course. Il y a quatre ans, le grimpeur d'Arkéa Samsic avait pris le meilleur sur Julien Simon et... Damien Touzé, qui fait lui aussi partie de l'échappée ce dimanche.

Gros danger pour le peloton

A trois tours de l'arrivée, soit 40 kilomètres, le peloton reste pointé à trois minutes de l'échappée. Ils sont 14 à l'avant. Ça se complique pour le peloton, qui va devoir sérieusement hausser le tempo pour espérer revenir sur le groupe de tête.

Le point sur la course à 45 kilomètres de l'arrivée

A 45 kilomètres de l'arrivée, un groupe compte 3 minutes d'avance sur le peloton. On retrouve notamment Pierre Rolland (B&B Hôtels), Jérémy Leveau (Xelliss-Roubaix Lille Métropole), Victor Lafay (Cofidis), Simon Guglielmi, Rudy Molard, Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ), Geoffrey Bouchard, Damien Touzé (AG2R Citroën Team), Alexis Guérin (Team Vorarlberg), Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), Jérémy Cabot, Fabien Doubey (Total Direct-Energie) et Warren Barguil (Arkéa-Samsic).

Alaphilippe en favori

Le champion du monde, qui a annoncé la naissance de son premier enfant cette semaine, rêve de décrocher à 29 ans le maillot bleu-blanc-rouge. Il devra se méfier, notamment, de Benoît Cosnefroy, David Gaudu, Aurélien Paret-Peintre ou encore Valentin Madouas. Ça s'annonce a priori plus compliqué pour Arnaud Démare, le tenant du titre.

Bonjour à tous !

Déjà champion du monde, Julian Alaphilippe vise ce dimanche un premier titre de champion de France. Tracé autour d'Epinal, le circuit de la course en ligne (242,9km) est agrémenté d'une ascension de 2,5km à 6% de pente moyenne, que les coureurs devront gravir seize fois. A suivre ici en direct commenté sur RMC Sport.

RR