RMC Sport

Les angoisses de Super Jeannie

Aujourd'hui les Mondiaux... demain les JO ?

Aujourd'hui les Mondiaux... demain les JO ? - -

A bientôt 52 ans, Jeannie Longo participera la nuit prochaine (7h39, heure française) au chrono des championnats du monde de Melbourne. Non sans une certaine appréhension.

Elle a beau être championne de France en titre du chrono et collectionner les titres de championne du monde (treize) et de championne de France (cinquante-sept), c’est toujours avec une appréhension particulière que Jeannie Longo se présente sur le départ d’une compétition. A bientôt 52 ans (elle les fêtera en octobre), la doyenne du cyclisme français participe cette année à ses vingt-neuvièmes championnats du monde sur route. Toujours aussi nerveuse à l’approche du départ, Jeannie doit composer avec la météo capricieuse et la pression croissante à l’approche du rendez-vous.

Averses, 15°C affichés au thermomètre… Longo est loin du climat du Colorado d’où elle débarque après avoir passé trois semaines en altitude. « Quand j’étais au Etats-Unis, j’étais bien, décontractée, dans mon élément et sûre de mes moyens, avoue-t-elle. En arrivant ici, ce n’est plus pareil. Le temps et la température influencent mon moral. S’il avait fait beau et chaud, je pense que j’aurais été plus confiante. » Son perfectionniste et son professionnalisme ne sont plus à démontrer. Sans aucun doute les clés du succès et de la longévité.

Objectif podium

Du haut de son mètre soixante-quatre et de ses 47kgs et loin des corps d’athlètes de ses adversaires, elle ne laisse rien au hasard. Aidée de son mari, Patrice, qui étudie la topologie du parcours, elle s’arrête sur chaque détail dans un souci de performance. « J’ai été sélectionnée, je dois honorer ma sélection, note-t-elle aujourd’hui. Je serais déçue si je montre quelque chose qui ne correspond pas à ma qualité physique. » Absente des podiums mondiaux depuis son titre de 2001, Longo se lancera ensuite dans ce qui pourrait être son ultime défi. Présente aux JO depuis 1984 à Los Angeles, elle s’est fixé le voyage de Londres pour une huitième participation olympique. Super Mamie n’a pas encore raccroché.

P.T. et F.A. à Geelong