RMC Sport

Les marques s’invitent aux Mondiaux

Chavanel et Boonen célèbrent leur titre

Chavanel et Boonen célèbrent leur titre - -

En organisant un contre-la-montre par équipes de marques aux Championnats du monde de Valkenburg, l’Union Cycliste Internationale (UCI) a ouvert une boîte de pandore. Et peut-être signé l’arrêt de mort des équipes nationales cyclistes…

Dans une compétition traditionnellement dévolue aux équipes nationales, l’UCI a introduit cette année les teams professionnels aux Mondiaux. « Il s’agit peut-être du premier pas vers la suppression pure et simple du championnat du monde sous la formule des équipes nationales, met en garde Cyrille Guimard, consultant RMC Sport. Depuis de nombreuses années, les équipes et les sponsors souhaitent que les Championnats du monde soient par équipes de marques et plus par équipes nationales. Il y a toujours ce dualisme entre les Fédérations et les gros clubs. »

Au départ, l’idée de l’organisation internationale était de réintégrer une épreuve chronométrée disparue depuis 9 ans du programme des Mondiaux, alors qu’elle y figurait de 1962 à 1994. Cette décision fut donc entérinée il y a trois ans, pour rendre plus attractifs les Championnats du monde. Devant l’incapacité de nombreuses Fédérations à préparer 6 coureurs pour participer à cette épreuve, l’UCI a proposé aux équipes de marque de les suppléer. Une aubaine que n’ont pas manquée les sponsors.

Un avenir inéluctable ?

Pour l’un des vainqueurs de ce dimanche, Tom Boonen, des Mondiaux uniquement réservés aux équipes professionnelles représentent « un glissement quasiment inéluctable à l'avenir ». Un avis que nuance toutefois l’ancien directeur sportif : « Il suffirait que les Fédérations qui élisent les membres de l’UCI soient très fermes sur ce point-là pour conserver des Championnats du monde dans leur configuration actuelle, continue Guimard. Mais dans le sens où c’est toujours la raison économique et donc l’argent qui triomphent... » De 1930 à 1961 puis en 1967-68, le Tour de France célébrait des affrontements entre équipes nationales. Puis les marques se sont définitivement installées sur les maillots. On connait le résultat…

Le titre de l'encadré ici

Omega Pharma-Quick Step, première de cordée|||

La formation Omega-Pharma QuickStep du Français Sylvain Chavanel est devenue ce dimanche championne du monde du contre-la-montre par équipe. Les protégés du manager Patrick Lefévère ont devancé l'équipe BMC de trois secondes et l'Orica Greenedge de 47" au terme de 53,5 km de course. Ils ne porteront néanmoins pas de tunique arc-en-ciel, mais un symbole distinctif sur leur maillot témoignant de leur succès. « C’est réellement un gros effort collectif, même pour le staff, souffle Sylvain Chavanel. Après l’arrivée, c’était l’explosion de joie. Je n’ai pas de maillot de champion du monde mais je suis content d’avoir cette médaille d’or. Je pense que c’est une super épreuve. Sympa à courir mais aussi à regarder pour le public. C’est aussi une super motivation pour la course de mercredi (ndlr : contre-la-montre individuel). »

Jérôme Carrère avec Georges Quirino