RMC Sport

Chavanel : « Mettre ce maillot en avant »

-

- - -

Il promet de faire réaliser un cuissard bleu-blanc-rouge pour aller avec sa nouvelle tunique. Tout heureux de son titre de champion de France, Sylvain Chavanel se projette déjà vers le Tour. Où il espère encore briller.

Sylvain Chavanel, quel sentiment domine après ce premier titre de champion de France sur route ?

Je suis fier, tout simplement. C’était un parcours exigeant, difficile. On a vu un Thomas Voeckler très fort, mais c’était lui qui était le plus marqué du peloton. J’en ai profité. C’était la course parfaite. J’ai pris les choses en main à trois tours de l’arrivée et j’ai vraiment puisé dans mes réserves pour aller la chercher. Je n’ai pas volé cette victoire et maintenant j’espère être à la hauteur toute l’année avec ce maillot. Je me suis construit un beau petit palmarès chez les professionnels mais le maillot de champion de France me manquait.

Êtes-vous impatient de porter cette tunique sur le Tour ?

J’ai encore du mal à y croire. Quand vous avez un maillot comme le bleu-blanc-rouge, les gens vous regardent de près, notamment sur le Tour. Maintenant je l’ai sur les épaules et on va essayer de le mettre en avant. Je vous dirai dans deux semaines ce qu’on ressent en le portant sur le Tour.

« Continuer à m’amuser »

Ce maillot vous donne-t-il plus de responsabilités ?

Pas plus qu’avant. Au niveau international, on voit qu’avec Thomas Voeckler, on est les meilleurs Français. J’espère juste faire un beau champion.

Quel sera votre objectif sur ce Tour ?

M’amuser, comme j’ai l’habitude de le faire. Je n’ai pas la prétention de pouvoir faire un podium au Tour de France, je n’en ai pas les capacités. Donc je vais continuer à m’amuser comme je l’ai fait les années précédentes, à attaquer, à avoir l’esprit combatif. J’espère gagner une étape et tenter de faire aussi bien que l’année dernière car c’était un Tour exceptionnel pour moi. Maintenant, en plus, j’ai le maillot sur le dos. En tout cas, je l’ai préparé ce Tour et j’espère briller. Le championnat de France a toujours un petit goût de Tour. On a vu beaucoup de spectateurs, un public chaleureux, qui m’encourageait beaucoup, et ça m’a aidé dans ma victoire. Ça donne envie pour la suite.