RMC Sport

Chavanel, un sacré combattant

Sylvain Chavanel

Sylvain Chavanel - -

Comme en 2008, le coureur français a été désigné super-combatif du Tour de France 2010.

Deux jours en jaune, deux victoires d’étapes : le bilan de Sylvain Chavanel sur ce Tour de France méritait bien le titre de super-combatif. Elu samedi par un jury, le coureur de la Quick Step âgé de 31 ans a reçu pour la deuxième fois de sa carrière cette distinction sur la Grande Boucle. « J’avais déjà été élu super-combatif en 2008, se souvient le Poitevin. Cette année, j’ai fait un bon Tour. J’ai marqué la Grande Boucle 2010. »
Classé 31e au général à 39’17 d’Alberto Contador, 50e du contre-la-montre en Gironde, Chavanel s’est imposé à Spa (Belgique) lors de la 2e étape, une course au terme de laquelle il a endossé le maillot jaune détenu alors par le Suisse Cancellara. Cinq jours plus tard, rebelote. Le Français signe en solitaire sa deuxième victoire d’étape aux Rousses où il chipe à nouveau la première place du général au champion de Suisse.

« Je suis affaibli comme pas mal de coureurs du peloton »

Mais comment expliquer la métamorphose du coureur de la Quick Step, alors que celui-ci ne s’était encore jamais imposé sur la Grande Boucle ? « Il y a d’abord la fraîcheur, dit-il. Et puis j’ai eu aussi la réussite que je n’avais pas auparavant. Les deux réunis, on a vu ce que ça a donné. » Sylvain Chavanel pense-t-il à une troisième victoire d’étape sur les Champs-Elysées, histoire de fêter son titre ? « Non, répond-il clairement. Je suis affaibli comme pas mal de coureurs du peloton. Je vais essayer de me reposer pour être bien la semaine prochaine pour la Clasica San Sebastian (le 31 juillet). Car la saison n’est pas finie… »