RMC Sport

Cipollini, le menu (dopant) du roi...

Mario Cipollini

Mario Cipollini - -

Mario Cipollini, l’ancien roi du sprint, est rattrapé par l’affaire Fuentes. Un numéro de fax, un surnom (Maria) et un programme de dopage qui fait froid dans le dos ont été révélés par la Gazzetta dello Sport.

Des ronds pour les anabolisants. Des points noirs avec un trait en diagonale pour de l’EPO. Des cercles avec des points noirs à l’intérieur pour une dose d’EPO plus forte. Des astérisques pour les hormones de croissance. Des E et des R pour les transfusions sanguines. Au dos de ce planning diabolique (voir ci-dessous), un numéro de fax. Il correspond à celui de Mario Cipollini, star du sprint. Son surnom : « Maria ». Le document révélé par la Gazzetta dello Sport ce samedi semble terrible pour l’Italien, consultant du quotidien. Il est issu du dossier Fuentes, ce gynécologue espagnol actuellement jugé à Madrid, au centre du scandale de dopage qui a déjà fait tomber Ivan Basso, Jan Ullrich ou encore Alejandro Valverde.

Mario Cipollini, 45 ans, n’a pas souhaité répondre à la Gazzetta. Il y a encore quelques mois, il demandait à son jeune compatriote Riccardo Ricco de reconnaître ses pratiques dopantes… « Super Mario » passera-t-il lui aussi à confesse ? Le document en question se base uniquement sur l’année 2002. Il porte alors les couleurs d’Acqua & Sapone, remporte Milan-San Remo, Gand-Wevelgem, six étapes du Giro, trois de la Vuelta. Et conclut la saison par un titre de champion du monde, apogée d’une carrière finissante.

Un dossier de 7 000 pages

Son immense palmarès (42 succès sur le Giro, 12 sur le Tour de France) est aujourd’hui terni par cette présence accablante au milieu des clients du tristement célèbre Eufemiano Fuentes. Et les 7 000 pages du dossier n’ont pas encore livré tous leurs secrets… Fuiteront-ils petit à petit ? A la liste des cyclistes du début des années 2000 confondus par les preuves, se sont ajoutés ces derniers jours une mention « Rsoc » pouvant correspondre au club de football de la Real Sociedad et le numéro de fax de l’idole du sprint. Ce n’est peut-être pas fini…

LP