RMC Sport

CMC, la Tour de Babel du cyclisme

Le Centre mondial du cyclisme

Le Centre mondial du cyclisme - -

Cette équipe atypique qui rassemble des coureurs des cinq continents est l'une des attractions du Tour de l'avenir.

Ils sont originaires de Corée du Sud, de Hong Kong, du Costa Rica ou encore de l’Erythrée. Sous la houlette de Michel Thèze ces cyclistes issus de pays émergents ont pris hier le départ du Tour de l’Avenir à l’occasion d’un prologue disputé dans les rues de Vierzon. Pendant que les grandes nations du cyclisme engagent leurs meilleurs jeunes, cette équipe mixte dénote. Stagiaires au sein du Centre Mondial du Cyclisme (CMC) à Aigle, en Suisse, ces coureurs bénéficient des infrastructures de l’UCI et du matériel nécessaires pour progresser. Logés dans le centre ville, ils se rendent tous les jours au CMC pour suivre des cours d’anglais et s’entraîner. Au programme : diététique, hygiène de vie et sorties en vélo.

Tous les ans, une trentaine de jeunes passe au centre, mais seule une quinzaine s’installe en permanence. « On se fixe un délai de deux ans pour les amener à un niveau correct, explique Michel Thèze. Au bout de deux ans, on souhaite qu’ils intègrent une structure chez les professionnels ou une structure qui leur permettra de progresser une année supplémentaire. » Le Tour de l’Avenir est donc une chance de briller devant des recruteurs attentifs. Pas question donc de brider les jeunes hommes. « Chacun a un peu envie de se faire voir, conclut Thèze. C’est difficile de donner des instructions à un Coréen ou un Erythréen et de le condamner pour le reste de l’étape. Le but est que chacun progresse. »

Pierrick Taisne